Accueil Art / Spectacle Un pas dans le monde du cinéma pour l’influenceuse Emeraude Le Diamant Vert ?

Un pas dans le monde du cinéma pour l’influenceuse Emeraude Le Diamant Vert ?

Par Aude Sharys OVONO ALLOGO

Si je commençais cet article par le hashtag #Nefaispasgenre, vous comprendriez de quoi parle le texte ? Je vois d’ici certains entrain de piquer un fou-rire !  Plusieurs parmi vous connaissent la merveilleuse personne que je vais présenter. D’autres, vont découvrir le parcours d’une femme assez particulière. De son vrai nom, Martine Myphe LOMBA, vous la connaissez sûrement sous le pseudonyme d’Emeraude. Alors oui, aujourd’hui on va parler d’Emeraude Le Diamant Vert !

Bonjour chers viseurs. Alors, on va débuter avec une petite mise à jour sur le statut d’influenceur. Selon le webmarketing, un influenceur est une personne qui a une forte présence au travers des canaux digitaux (réseaux sociaux, blogs…). Cette présence lui permet d’influencer le comportement d’achat ou de consommation des internautes qui le suivent. Au Gabon, à priori, on a désigné l’influence simplement au nombre d’abonnés. Bien que ce soit un facteur non négligeable, ce n’est pas le nombre qui fait l’influence. Maintenant que c’est dit, plongeons dans le monde de la jolie et pulpeuse gabonaise Emeraude Le Diamant Vert !

 

Martine LOMBA ou Emeraude le Diamant Vert : le choix d’une nouvelle personnalité

 

Emeraude le Diamant Vert

 

Martine Lomba est une jeune femme que j’ai rencontrée au courant de mon parcours universitaire. Au début, je ne savais pas qu’elle avait ce petit côté extravertie et si comique. Alors, comprenez ma surprise lorsque j’ai commencé à regarder le Journal d’Emeraude sur sa page Facebook.

Aujourd’hui, plusieurs jeunes ont fait le choix de vivre de leur passion et c’est le cas de notre diamant vert national. Diplômée de l’Ecole Supérieure de Commerce et de Management (SUP DE COM), elle y obtient sa licence en Logistique et Transport. Emeraude est maman d’une jolie petite fille et est également fiancée. C’est au fil des parcours comme le sien que l’on constate souvent que les diplômes n’orientent pas toujours le chemin que nous nous sommes tracé. Cependant, je suis d’avis qu’aucune connaissance apprise sur le chemin de l’école n’est vaine. Sauf bien sûr la fonction Logarithme Népérien que je n’ai jamais utilisée jusqu’à ce jour !(Rires)

« Mon aventure en tant qu’actrice a commencé à se concrétiser en 2018. J’ai commencé à faire des vidéos sur ma page en ne sachant pas tout de suite l’impact que j’aurais. Par la suite, j’ai signé plusieurs contrats pour des tournages demandés par des chefs d’entreprises.» m’explique l’influenceuse. A vingt-sept (27) ans, Emeraude le Diamant Vert est l’une des influenceuses gabonaises qui met le plus l’accent sur l’éducation de la femme moderne.

 

«Stérile», le court-métrage qui a bousculé la toile gabonaise…

 

A l’annonce de ce mot sur sa page, convenez que vous vous êtes tout de suite posé 1 000 questions ! Est-ce qu’elle allait annoncer qu’elle était stérile ? Bref. Tout le monde voulait savoir de quoi il s’agissait. C’est lors d’un live en début de mois de décembre que la jeune actrice nous apprend la sortie d’un court métrage dénommé « Stérile ». Découvrez le court-métrage en cliquant ici.

Emeraude le Diamant Vert

« Nous avons parlé de stérilité dans notre court-métrage  par ce que c’est un fait d’actualité. Aussi, nous constatons dans différents ménages que la femme est la plus marginalisée du fait qu’elle ne peut enfanter. Toutefois, cette mise en scène met en évidence aussi le fait que l’homme peut aussi être frappé de stérilité. En outre, le court-métrage ne s’est pas réalisé du jour au lendemain. C’est un projet qui a nécessité tellement d’efforts et de temps dans la mise en place de la logistique, des infrastructures et des personnages. »

Une façon de plus pour la talentueuse Emeraude de passer un message, cette fois-ci aux deux sexes. Habituée à donner des conseils à la gente féminine, sur comment séduire un homme, le garder ou simplement le punir. Dorénavant, elle affiche plusieurs partenariats avec les entreprises de différentes catégories : Saham Assurances, Maya Art, Le Live et d’autres partenariats de placements de produits.

L’influenceuse avoue qu’elle vit des revenus de son art. Son secret : rester active sur les réseaux pour pouvoir attirer de potentiels clients.

Avant de nous séparer, elle a pensé à vous : « Entreprendre c’est faire le bon choix. Il faut avoir un moral forgé, tout en ayant énormément de patience et de créativité. »

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter +d'infos