Accueil Art / Spectacle [Success Story] Wiz Farel, le jeune poète et slameur gabonais de 22 ans qui panse les cœurs brisés.

[Success Story] Wiz Farel, le jeune poète et slameur gabonais de 22 ans qui panse les cœurs brisés.

Par Stecy Arsene
Wiz Farel

Ah internet ! Pouvons-nous encore vivre au 21ème siècle sans l’apport de cette technologie qui est venu révolutionner nos moyens de communications ? Internet possède un pouvoir tellement immense qu’il a été capable de changer tous nos codes de communication. C’est désormais le canal privilégié pour faire savoir au monde ce qu’on sait, pense, ressent, veut, etc.  Internet est le moyen que Wiz Farel,  notre portrait du jour a choisi pour partager son talent. Et ça lui réussit, car le jeune slameur et poète est suivi par une belle brochette de 214 000 abonnés sur sa page Facebook. Rien que ça ! Plongeons dans l’univers d’un orateur des temps modernes.

Au début, une passion pour les mots…

A l’état civil Vlad Farel Onanga, le jeune homme voit le jour à Libreville le 14 Juin 1998. Après un parcours scolaire qui lui fera découvrir le Benin et le Togo entre autre, il s’envole pour la France à l’âge de 20 ans. Étudiant en Faculté de lettres, c’est en toute logique qu’il valide sa licence dans l’Hexagone. C’est son amour pour la poésie qui a largement influencé son parcours universitaire.

En effet, depuis son jeune âge, le jeune Vlad a cette impression d’être prédestiné à faire de la poésie. Mais surtout de manier les mots afin de les interpréter sous une forme musicale. «Cette passion pour l’écriture et la poésie m’est venue depuis l’enfance. Car, j’ai commencé à lire très tôt. J’étais passionné par les mots. À l’époque, j’écoutais des artistes comme Grand Corps Malade. J’ai trouvé magnifique ce qu’on pouvait faire avec des simples mots et une petite mélodie.», confie-t-il.

En 2015, Wiz Farel développe concrètement cette passion pour la poésie. Pour lui, c’était tellement facile de prendre des mots et d’en faire un poème à la manière d’Aimé Césaire.

Wiz Farel : poète dans l’âme, slameur dans le cœur

Si vous êtes un habitué des réseaux sociaux et plus précisément de Facebook, vous avez certainement déjà vu apparaître sur votre fil d’actualité une publication de Farel. Je préfère l’appeler par son prénom, car j’ai eu l’occasion d’en apprendre assez sur l’image poétique qu’il véhicule au travers de Facebook.

Un slameur n’est pas très différent d’un poète. En effet, le slameur est un poète qui s’exprime en musique. Pour vous faire une idée plus claire, imaginez le roman « Oeuvres Poétiques » de Léopold Sédar Senghor, lu sur une mélodie jouée au piano par Elton John. C’est un peu ce à quoi ressemble le Slam. Mêler des mots à la musique pour obtenir un cocktail de mélodies douces. Le Gabon regorge de génies sachant mêler la poésie au slam. Avec des slameurs comme ANONYM, NO et maintenant Wiz Farel, le slam gabonais a encore des beaux jours devant lui. 

En 2016, notre talentueux slameur sort un premier single intitulé « Ma préférée ». Quatre ans plus tard, c’est à dire en 2020, il sort son premier album poétique, composé de 10 titres. « J’ai sorti un album spécial 10 lettres qui a pour thème principal la Femme. J’ai mis la Femme au centre de ce projet en hommage à ma mère qui est une femme forte. A travers ce projet, j’ai voulu encourager et remercier toutes les femmes du monde. »  explique Wiz Farel.

Ceci est la raison qui explique que 70% de sa communauté Facebook soit féminine. 

Le jeune Wiz Farel est débordant d’ambitions

Ambitieux, Farel a encore pleins de choses à accomplir s’il veut faire de sa passion un métier. Ne dit-on pas que pour être le meilleur, on doit s’inspirer des meilleurs ? Avec comme principale référence le slameur français Grand Corps Malade, Farel ambitionne de marcher dans ses pas. Il aimerait s’imprégner de son parcours et de son vécu pour arriver lui aussi à “Visez La Lune” et atteindre les étoiles à son tour.  « Le conseil que je donnerai à ceux qui veulent se lancer dans le même domaine que moi c’est d’être passionné tout d’abord. Parce qu’avec la passion, on peut faire de grandes choses. Par ailleurs, je dirai qu’il faut être motivé. Il faut se donner à fond et ne pas se laisser décourager par les commentaires. Enfin, je dirai qu’il faut simplement y mettre son cœur, car tout ce qui vient du cœur va au cœur », conclut-il.

Pour ne rien rater de l’actualité de Wiz Farel, vous pouvez le suivre sur ses réseaux. Mais surtout, son chef-d’œuvre musical est toujours disponible sur les plateformes de streaming. Je vous laisse le lien ici. A bientôt !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter +d'infos