Accueil Art / Spectacle [Portrait] Mister Dog, le rappeur camerounais : « L’école n’a pas été le chemin choisi pour moi.»

[Portrait] Mister Dog, le rappeur camerounais : « L’école n’a pas été le chemin choisi pour moi.»

Par Aude Sharys OVONO ALLOGO
Mister Dog

La musique est le moyen sûr de porter un message avec de l’émotion et de la conscientisation. Chacun de nous compte environ deux (2) heures d’écoute de musique par jour. L’occasion faisant le larron, plusieurs maisons de production et rappeurs en profitent pour faire du chiffre. Alors, comme le sujet s’oriente vers le monde musical, laissez-moi vous parler de Mister Dog.

Bonjour les viseurs. Comment allez-vous ce matin ? En dépit du temps, accordez-vous un moment de répit et lisez deux ou trois articles sur votre blog préféré. Pour vous, nous sommes allés à la rencontre d’un jeune rappeur camerounais. J’ai nommé Moudoumbou Félix alias Mister Dog.

Trêve de bavardage, on monte le son et on se laisse immerger dans l’univers artistique de Mister Dog.

Mister DOG, le choix d’un rap hardcore plutôt que celui dit commercial.

Né le 05 mars 1989, Félix Olivier Moudoumbou est un talent qui s’épanouit dans le rap. Amoureux de foot et de musique, le jeune homme est l’heureux papa d’un petit garçon.  « Malheureusement, l’école n’a pas été le chemin choisi pour moi. Au départ, je n’aimais pas le rap. Alors que les souffrances prennent le pas sur mon quotidien, les goûts musicaux de mon entourage commencent à m’influencer. Car, au-delà du rythme, j’ai commencé à saisir les paroles et je me suis dit WAOUH, le rap c’est bien plus que des mots, c’est toute ma vie. » me confie d’entrée de jeu Mister Dog.

Mister Dog

 

Alors que certains ont choisi le chemin de l’école pour s’affirmer et réussir, d’autres ont choisi la passion pour payer les factures. On le sait, il est difficile d’évoluer dans le milieu musical en Afrique Centrale.  Et c’est encore plus dur lorsqu’on décide de ne pas faire de musique commerciale. “A l’écoute de la voix, le choix était déjà fait. Je n’ai pas choisi le rap commercial car j’ai bien des choses à véhiculer. Donc, je me suis attaché à cette phrase qui dit « Ton rap doit être porteur ». Pour cela, j’essaie toujours de transporter les gens et de créer un univers au travers de mes lyrics. Je parle d’amour, de vérité et parfois je fais rire.” explique le jeune rappeur.

Vivre de son art en Afrique : mythe ou Réalité ?

En Afrique, pour mieux se situer, je préciserai en Afrique Centrale, vivre de son art est un véritable parcours du combattant. Comprendre que le milieu musical professionnel est embryonnaire, apprendre à vivre des cachets des concerts et voir ses albums piratés sur internet : voilà la  vraie réalité.

Toutefois, avec des initiatives comme celle de l’école de management artistique de Magalie Wora, on espère bien que tout ceci changera la donne. Et d’ailleurs, Mister Dog le reconnait : « Il faut apprendre au public à se diriger sur les plateformes de téléchargements payantes. Et pour tout dire, il faut trouver une activité pour joindre les bouts en fin de mois. Sinon, c’est MORT ! » 

En effet, pour écouter Mister Dog, vous pouvez vous rendre sur Deezer, Amazone, Tidal, Boom Play, iTunes, Spotify. Vous aimerez certainement des titres comme Time ou Nègre Attitude… 

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter +d'infos