Accueil Agriculture/Elevage Le concours “AgriPitch” de la BAD octroie 120.000 dollars à de jeunes agripreneurs africains.

Le concours “AgriPitch” de la BAD octroie 120.000 dollars à de jeunes agripreneurs africains.

Par Stecy Arsene
Lauréats de AgriPitch

La Banque Africaine de Développement (BAD) vient de récompenser trois agripreneurs d’origine kenyane et nigériane, à travers le concours « AgriPitch ». Au total, c’est 120.000 dollars qui ont été octroyés à l’ensemble des candidats finalistes afin de les accompagner dans leurs projets agricoles, le 17 novembre dernier.

A chaque année son innovation. Pour cette nouvelle édition de l’AgriPitch, la Bad a du composer avec la crise due à la Covid-19. Ainsi, le concours a été intégralement organisé en ligne. Pour la première phase, ce sont 2 500 candidatures et 605 propositions venant de 30 pays qui ont été réceptionnées. Malheureusement, ils n’y a eu que 25 candidats retenus.

Durant tout son déroulement, les finalistes ont ainsi participé à un projet de développement des affaires. Et, évolutivement ils se sont retrouvés à 9 pour la dernière phase du tournoi. Durant ces épreuves, ils ont eu l’occasion de présenter leurs projets devant un jury composé d’experts et d’investisseurs en collaboration avec la BAD.

AgriPitch, un pitch elevator pour les jeunes porteurs de projets innovants pour l’agriculture en Afrique

La lauréate du concours (chez les femmes) est une jeune kényane, fondatrice de Mhogo Foods, une entreprise de transformation de manioc. Elle transforme ainsi, des tubercules en farine, encas… Mais aussi des aliments sans gluten pour les animaux. Déjà présente aux éditions de 2018 et 2019, Elizabeth GIBEKE, remporte la somme de 20.000 dollars dans la catégorie “Entreprises dirigées par des femmes”.

Dans la catégorie « Start-up matures », la BAD a privilégié un programme déjà bien implanté. Pour l’occasion c’est l’entreprise Foodlocker qui remporte le prix, et la somme de 40.000 dollars. Bien installée sur le marché, cette entreprise nigériane ne cesse de s’imposer sur le marché africain. Pour son PDG, FEMI Aiki, ce financement leur est totalement bénéfique en cette période de crise.
« Avec ce prix, nous pourrons nous permettre d’acheter plus d’intrants. Nous disposons maintenant des fonds pour faire appel à davantage d’experts dans les chaînes de valeur qui peuvent soutenir les petits agriculteurs plus excentrés. Cet argent aidera l’entreprise à obtenir de bons résultats .», dit-il.

La troisième catégorie était consacrée aux « Start-ups ». Pour cette catégorie, c’est le nigérian Ikeena Nzewi qui en sort comme vainqueur. Il remporte au passage la modique somme de 20.000 dollars. Releaf, sa société a une vocation technologique. Elle est notamment spécialisée dans la pré-transformation des aliments.

Au total, ce concours a permis à des jeunes entrepreneurs provenant de l’Afrique de démontrer tout leur savoir-faire dans le domaine de l’agriculture. AgriPitch a été fut aussi l’occasion pour la BAD de rencontrer le temps d’une visio-conférence plusieurs experts et d’échanger avec des investisseurs.

Pour plus d’informations sur le concours “AgriPitch “, vous pouvez consulter le site de la BAD.-

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter +d'infos