Accueil Artisanat Ikika Wax, ou quand Maureen MATHAS customise le kimono.

Ikika Wax, ou quand Maureen MATHAS customise le kimono.

Par Aude Sharys OVONO ALLOGO

Madame Maureen Julie MATHAS épouse R.WALKER est une wax addict ou si vous voulez une pagneuse. Comme plusieurs la décrirait avec tous les nouveaux hashtag à la mode sur Instagram. C’est la fondatrice de Ikika Wax. Dans cet article, nous sommes allés de fil en aiguille au cœur de son art. Cet article est simplement là, pour vous montrer que tout est possible dans le monde de l’entrepreneuriat.

Bonjour mes viseurs préférés ! J’ai appris que le Gabon met fin à l’état d’urgence. Certains ont retrouvé le chemin du travail. D’autres cherchent à sortir sans raison importante. Comme quoi, il faut de tout pour faire un monde !

Quoiqu’il en soit, il fait particulièrement beau aujourd’hui, le soleil est au zénith et cela constitue une très bonne inspiration pour des récits colorés. Et en parlant de coloration, d’imprimés et de couture, plongeons nous à présent dans l’univers de Ikika Wax.

Accessoires et Wax : l’union qui fait la différence

Dans un milieu conquis par la bureaucratie et l’emploi, la patronne de Ikika Wax est une femme forte qui a décidé de jouer sur les deux fronts. Hôtesse de l’air et entrepreneure, elle est de ces exemples qui décident de profiter de leur force et détermination pour faire du profit. « Faites de l’argent tant que vous pouvez. Bientôt, vous n’en aurez plus la force.» 

Maman d’un petit garçon, l’élever est selon elle, le meilleur métier du monde.

Mme WALKER et quelques pièces de la marque IKIKA

Au fil des interviews rédigées, je me rends compte que l’on peut avoir de l’or dans ses mains sans pour autant s’en rendre réellement compte. La jeune maman confectionnait déjà des accessoires en pagne pour sa propre mise en valeur. Ce qui provoquait l’émoi autour d’elle. Confectionnant des boucles d’oreilles, des bracelets, des colliers à usage personnel, elle ne pensait pas à les vendre.

Ébloui par ses créations, son entourage proche et même des inconnus commencent à la contacter avec des messages; «C’est très joli… A combien l’avez-vous acheté ?… C’est à vendre ?… A combien le vendez-vous ?… » C’est ici que ses yeux s’ouvrent sur son potentiel. De cette prise de conscience naît la marque Ikika Wax.

Ikika Wax, le petit truc en plus qu’il vous faut absolument !

Passionnée par son nouveau travail, le temps commence à manquer entre les avions et la machine à coudre. Sans compter ses devoirs de mère et de femme. Ce n’est pas très facile aujourd’hui d’être une femme moderne et indépendante financièrement. Car même avec de grandes fonctions, il y aura toujours cet indémodable travail de maman à temps plein et le respect des devoirs conjugaux. Alors, je marque une petite pause dans cet article, pour féliciter et encourager toutes les « Mum’preneurs » qui marquent notre quotidien.

Malgré son emploi du temps chargé, elle reste une femme intègre. Ses mots de son père sont restés gravés dans son esprit : « Même si tes poches sont vides, veille à ce que ton chapeau reste droit ». L’amour, le respect des autres et l’intégrité sont les valeurs qui animent son quotidien.

D’origines gabonaise, cette myènè a tenu à rendre hommage à sa culture en donnant un nom dans son dialecte à son entreprise. En effet, Ikika signifie ‘Unique’ en langue O’myènè. C’est ainsi qu’elle définit ses créations.

Une vue des Kimono en Wax by Ikika Wax

La particularité de Ikika Wax, ce sont des kimono japonais revisité en Wax. Cela fait parler d’elle jusqu’à ce jour.

Le challenge Ikika Wax

Nous arrivons au point qui différencie chaque entrepreneur. Ce petit grain de sel qui teste la détermination et les valeurs de tous : les difficultés. Maureen a aussi rencontré des embûches dans son parcours. Celles qui sont très communes aux entreprises individuelles : la gestion financière. Etant une femme (je sais pourquoi j’insiste sur le fait d’être une femme, les femmes suivez mon regard), elle a souvent mélangé les trésoreries. Ce qui n’assurait réellement pas une comptabilité claire à la fin du mois. Ensuite, dans le domaine de la mode, le plus important c’est d’avoir de bons partenaires. Elle avoue avoir perdu beaucoup d’argent et de tissu chez des tailleurs inexpérimentés. Heureusement, aujourd’hui, avec l’aide de son époux, elle est en train de mettre en place son propre atelier de couture.

Aussi, au début de l’aventure, elle faisait tout le travail à la maison. Ensuite, des mois après, elle a ouvert un petit showroom. Mais, le manque de dissociation des trésoreries, a fait en sorte qu’elle ferme. Aujourd’hui, elle fait uniquement de la vente en ligne avec livraison.

Dans cette aventure, sa famille occupe une place de choix. Ma famille est au centre de cette aventure. Elle est d’un soutien infaillible pour Ikika Wax. C’est un travail de famille, car quand je produis, mon époux se charge de couper les fils qui dépassent et fait des livraisons, quand le temps le permet. Mon petit frère retourne les vêtements et aide au packaging. Même la nanny de mon fils a sa place dans Ikika.”

Motivée et déterminée, les ambitions personnelles de madame Ikika Wax

“La confiance, la satisfaction et l’encouragement de mes clients… et aujourd’hui mon fils, me donnent envie de toujours me battre. J’ai toujours considéré Ikika Wax comme mon premier enfant. Une femme peut-elle abandonner le fruit de ses entrailles ? Je ne pense pas.”

C’est avec cette détermination que madame Walker nous promet énormément de surprises dans les années à venir. Contrairement à plusieurs entrepreneurs, elle tient à son poste d’hôtesses de l’air. Elle espère dans cinq (5) ans voyager en commercialisant ses pièces Ikika aux quatre (4) coins du monde.

Aujourd’hui, Maureen dit ne plus vivre uniquement des revenus de son entreprise. A cause de l’évolution de sa cellule familiale, elle compte sur d’autres entrées financières. Mais il fut un temps, son profit suffisait largement à son mode de vie. Pour vous qui lisez, son conseil est tellement beau et simple : « Prie, travaille, tombe, travaille davantage et répète.»

Vous avez aimé l’article d’Ikika Wax ? Faites-le nous savoir en commentaire .

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter +d'infos