Accueil Art / Spectacle [Interview exclu] Dorgeles Diblade, l’acteur de la série “Teenager”, revient sur son parcours.

[Interview exclu] Dorgeles Diblade, l’acteur de la série “Teenager”, revient sur son parcours.

Par Stecy Arsene

L’univers cinématographique est celui qui fait le plus rêver les jeunes. Apparaître sur les écrans, interpréter un rôle, n’est pas chose facile. Pour y parvenir, le talent ne suffit pas toujours. Il faut énormément travailler et faire preuve d’abnégation pour atteindre ce but. Mais surtout, la polyvalence dans ce domaine peut permettre d’atteindre cet objectif d’être un jour comédien. Dorgeles Diblade, cet acteur d’origine ivoirienne, l’a très bien compris.

Diplômé en communication d’entreprise, il fait sa première apparition dans la série Teenager en 2007. Rappelez-vous, cette série ivoirienne qui décrivait le parcours scolaire des jeunes adolescents abidjanais. Eh bien, pour cette interview, monsieur Dorgeles Diblade  a bien voulu échanger avec nous sur tous les aspects de sa vie d’acteur. 

V.L.L : Dorgeles, pouvez-vous nous parler de votre métier et des différents contours de cet art ?

D.D : Il faut dire que l’art cinématographique se caractérise par un spectacle proposé au public sous la forme d’un film. Et pour ce faire, il faut un minimum de formation des intervenants. Depuis l’équipe technique jusqu’aux comédiens.

V.L.L : Comment vous êtes-vous retrouvé plongé dans l’univers cinématographique ?

D.D : C’était en 2007.  Ma grande sœur a validé mon inscription en ligne pour un casting de série télé sans m’en parler. Parce qu’elle me trouvait drôle à la maison. Et, c’est de là que tout a décollé après avec la série “Teenager”. Il faut préciser que c’est grâce à l’aide des grands frères devanciers que cela a pu se faire. En l’occurrence Mike Danon , Beugre Djep  et Giles Beblo.

Dorgeles Diblades
Dorgeles pendant un tournage

V.L.L : Dorgeles, quel est votre meilleur souvenir de tournage ?

D.D : Il date de 2009, avec la série “Teenager”. (Rires). C’était à la pause déjeuner. L’un des acteurs s’est déchaussé. Des minutes après, on pouvait tous sentir l’odeur de la tchouz (chaussure). 14:00 reprise du tournage. Dans le scénario, il était mentionné que je devrais apprécier la chaussure du gars… (Mdr) Imaginez la suite ! On a rigolé pratiquement pendant une heure en plein tournage. Et, quand le directeur artistique a su pourquoi on n’arrivait pas à rester concentrés, il a lui-même éclaté de rire et a demandé à ce qu’on fasse une pause pour récupérer. C’était un truc ouf !

V.L.L : Comment jugez-vous le cinéma africain de nos jours ?

D.D : Honnêtement, je pense que le cinéma africain est en train de gagner en notoriété et en professionnalisme. Il vous suffit simplement de regarder les récentes sorties et vous pourrez vous-mêmes juger. Une chose est sûre, il finira par s’imposer. Quand on note le nombre de trophées remportés à l’international par nos comédiens, on peut ainsi dire qu’il y a de l’espoir et du talent. L’Afrique a énormément de talents à revendre. Et c’est bien pour les générations futures.

V.L.L : Qui sont vos références dans l’univers cinématographique monsieur Doregeles Diblades ?

D.D : Côté local : Bamba Bakary, Bienvenue NEBA, Bohiri Michel, sont des comédiens qui m’ont beaucoup inspiré. À l’international, Forest Whitaker.

Dorgeles Diblades
Africa Comedy

V.L.L : Récemment, vous avez commencé à vous intéresser au Stand-up. Pourquoi ?

D.D : J’ai décidé de me lancer dans les stand-ups après plusieurs hésitations. Jusqu’au moment où certains réalisateurs m’ont confirmé que j’avais de l’humour et que c’était le moment de me lancer pour essayer. Et par la grâce de Dieu, cette aventure se passe plutôt bien. J’ai fait, le 19 décembre dernier, mon premier one man show au “Before Life Star” et c’était une réussite. J’ai pu moi-même le constater en fonction des différents retours que j’ai pour ainsi dire, reçu.

V.L.L : Dorgeles, merci pour cette interview. Par quel canal peut-on suivre votre actualité afin de continuer à vous soutenir dans vos projets ?

D.D : Merci pour l’opportunité que vous me faites à travers cette plateforme. Il est également important pour moi de rappeler à la jeunesse que notre avenir et notre bonheur sont, en somme, entre nos mains. Travaillons sans relâche et n’ayons pas peur d’essayer. Vous pouvez me suivre sur mes différents comptes sociaux : Facebook | IG | Snap | Twitter avec le pseudo : ZIGZAG DE DORGY.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter +d'infos