Accueil Art / Spectacle Christ Kibeloh, 24 ans : « Chaque mauvais moment emmène à la maturité, à l’intelligence et à une nouvelle manière de faire.»

Christ Kibeloh, 24 ans : « Chaque mauvais moment emmène à la maturité, à l’intelligence et à une nouvelle manière de faire.»

Par Aude Sharys OVONO ALLOGO
Christ Kibeloh

Ecrire, c’est revivre. Ecrire, c’est un peu inspirer et expirer. Il y a tellement d’expressions et de citations que je pourrais dérouler pour vous parler de l’écriture. Mais, ce n’est pas cela le plus important. Je vais essayer aujourd’hui de partager avec vous le récit d’un jeune auteur congolais. Il s’appelle Christ Kibeloh.

Bonjour chers viseurs ! En attendant la fin du confinement au Gabon, le pays d’où je vous écris, partageons de magnifiques expériences. Depuis belle lurette, écrire a toujours été un moyen de communication. Malheureusement, les livres les plus sont ceux des personnes âgées et experts dans un domaine… Il n’y a qu’à voir les célèbres livres de développement personnel ou de prospérité financière. Bien heureusement, avec la mondialisation et la jeunesse très active en Afrique, de jeunes personnes mettent la lumière sur elles. C’est bien évidemment le cas de Christ Kibeloh. Alors, sans continuer à faire un prologue alléchant, laissez-moi partager avec vous, l’histoire de ce jeune auteur de vingt-cinq (25) ans.

Jeune auteur, chroniqueur radio et fonctionnaire en devenir…

« Je voulais être une star de cinéma voire un musicien. Malheureusement, le destin ne se contrôle pas. Ainsi, j’ai commencé à écrire un premier roman ‘’ Rayane l’orphelin ‘’ qui m’a lancé. Par la suite, je ne désirais plus m’arrêter. C’était comme un rêve que je vivais, je réalisais à peine ce que je venais d’accomplir. »

Le destin… Eh bien oui, le destin ! Souvent ce que l’on pense souvent être notre finalité, n’est qu’une simple illusion. Ces propos du jeune auteur Chris Kibeloh l’affirme tout au plus. Au départ, son rêve était de devenir star de cinéma, mais au lieu d’un podium, il s’est retrouvé avec une plume et des feuilles à remplir. En sus, en 2017, avec son ouvrage intitulé « Marie » il reçoit le prix de Jeune Auteur.

Aujourd’hui, le jeune auteur a quatre livres à son actif et ne compte pas s’arrêter là. En dehors de sa vie d’écrivain, il me confie également qu’il n’est plus sur le banc de l’école depuis plus de deux ans. « Je travaille dans un collège en tant qu’assistant d’éducation, dans l’option de passer un concours en interne pour devenir enseignant spécialisé et mettre un pied dans la fonction publique. Ce poste occupe donc mon temps au quotidien en dehors de l’écriture. Et je peux vous garantir que c’est une expérience très enrichissante. Il n’y a rien de mieux que d’être en contact avec les adolescents, les côtoyer au quotidien, les écouter puis être présent pour eux, tout en étudiant les comportements de chaque individu. »

Chaque mauvais moment emmène à la maturité, à l’intelligence et à une nouvelle manière de faire. ”  Christ Kibeloh

L’expérience du jeune auteur m’a permis de comprendre qu’il ne faut jamais changer qui l’on est. En effet, tout au long de notre échange, il me dit qu’il a rencontré sur son parcours, une personne en particulier. Cette personne, a voulu faire de lui tout ce qu’il n’était pas. « Il n’y a aucun domaine dans lequel, on ne rencontre aucune difficulté. Chaque métier a ses réalités, ses avantages, ses inconvénients. Par exemple, sur le plan humain, j’ai fait la connaissance d’un collaborateur dont je vais taire le nom. Il désirait me changer, me sortir de mes principes. En gros, faire de moi un objet dont il pouvait se servir pour ses propres ambitions et intérêts. Donc, je profite de cette occasion pour lui dire que je garde le positif de la collaboration et je suis reconnaissant de ce qu’il m’a apporté. Vous savez l’art reste un domaine, où à certains niveaux, lorsqu’on est ambitieux on fait beaucoup de mauvaises rencontres. »

Ne laissez jamais votre jeunesse être une faiblesse pour les personnes se disant « plus expérimentées ». Oubliez votre âge et battez-vous pour faire partie des leaders de demain. Et pourquoi pas ceux d’aujourd’hui ?

Par la suite, il m’a dit qu’il avait rencontré plusieurs refus par rapport aux médias et aux maisons d’édition face à ses œuvres. Rien n’est jamais facile. Mais, la persévérance ouvre beaucoup plus de portes qu’on ne le croit.

Quelques conseils de Christ Kibeloh aux autres talents…

Christ Kibeloh

A la fin de notre entretien, il a tenu à laisser quelques conseils à tous ces jeunes qui aimeraient comme lui oser se lancer : « Nous avons tous, en nous, une étoile qui brille. Une petite lumière qui éclaire nos vies. Cette lumière est la source de notre bonheur. Alors, que ceux qui veulent se lancer le fasse sans aucune crainte. Car, celui qui ne tente rien, c’est celui-là qui restera spectateur des autres toute sa vie. Il faut tout simplement savoir éviter les prédateurs qui viennent pour voler notre étoile. Ces personnes qui promettent monts et merveilles. Par ailleurs, parmi les personnes qui m’ont encouragé, je tiens à remercier la femme qui partage ma vie depuis deux (2) ans. Elle est un grand soutien au quotidien. Le succès d’un artiste dépend aussi de celle qui est dans l’ombre et qui supporte les moments difficiles. Elle est restée pendant mes absences lors de mes tournées de promotion. Merci à elle. » 

Vous avez aimé cet article sur Christ Kibeloh ? Faites-le nous savoir en commentaire.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter +d'infos