Accueil Communication / Multimédia Tout ce qu’il faut savoir avant de devenir community manager …

Tout ce qu’il faut savoir avant de devenir community manager …

Par Aude Sharys OVONO ALLOGO
Community manager black

Au sommet de l’univers de la technologie se trouve ceux qui tiennent les manettes. Les métiers du digital, déjà très répandus en occident, sont encore en pleine découverte sur le continent africain. En effet, la valorisation des métiers tels qu’UX Designer ou Référent Digital, sont encore en cours d’acceptation. En dépit de tout ceci, nous observons un métier qui prend vraiment de l’ampleur : celui de community manager.

Vous connaissez sûrement ce terme, mais beaucoup ne savent vraiment pas ce qu’il signifie. Quel que soit la raison pour laquelle vous lisez cet article, vous allez apprendre deux ou trois choses que vous ignorez. Alors, qu’est-ce qu’un community manager ? Selon Wikipédia, c’est un fédérateur ou animateur de communautés sur les réseaux sociaux pour le compte d’une entité ou d’une personnalité.

Bonjour les meilleurs lecteurs du monde mondial ! Je vous souhaite une excellente journée… Alors, bien que le métier de community manager soit revendiqué par toutes personnes sachant faire « 50 likes » sur une publication, il est bien plus profond que ça. Pour en savoir plus, allons-y au cœur des réseaux sociaux et découvrons ensemble, ces trois (3) petites choses qui vous feront réfléchir à ce nouveau métier digital.

Devenir community manager, c’est être flexible et vous adapter au client en face de vous

« Aaaaaah ! Je peux gérer la page là, c’est rien ! On sponsorise seulement » ! La technique ultime de la paresse qui attire les « likeurs » mais ne donne envie à personne d’aimer vos contenus. C’est comme ça que vous trouverez des pages avec 10.000 abonnés et 1 like sur les publications. La wonte ! (rires)

Fédérer une communauté nécessite d’élaborer des stratégies bien réfléchies à l’avance. Vous ne pouvez pas mettre du contenu de salon de coiffure sur une page de vente de poisson. Donc, vous allez devoir vous adapter aux divers clients que vous aurez. Bien que parfois vous soyez à l’aise avec la gestion d’une page de vente électronique, parfois, vous devriez gérer la page d’une personnalité publique. En plus de vous arrimer à la flexibilité de vos contrats, vous devrez vous informer constamment sur les diverses évolutions et nouvelles apparitions de réseaux sociaux. Vous devrez donc faire une veille continue sur les NTIC (Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication), les évolutions sur les conditions d’utilisation des plateformes sociales, les gestionnaires de compte les plus efficaces, etc.

Vous allez devoir créer de vrais liens avec votre audience

Publier des contenus mécaniquement ne sera pas votre partage, au nom du community management ! Toi, qui lis, dis Amen !

Malheureusement, plusieurs « pseudo » community manager ne s’occupent pas d’être à l’écoute des abonnés, mais préfèrent se figer sur ce qu’ils veulent donner comme contenu. Malgré le fait que vous avez déjà une stratégie de communication établie, votre audience peut vous donner une autre marche à suivre. Savoir parler aux clients c’est bien. Mais entretenir une bonne relation avec les clients c’est mieux ! Et c’est l’une des qualités que doit avoir un community manager. Aussi, n’hésitez pas à demander à de fidèles abonnés ce qu’ils pensent de votre page. Ou alors, vous pouvez demander, qu’est ce qui serait à améliorer. Encore, il faut avoir l’art et la manière de le faire… Ne faites pas que créer du contenus, répondez aux messages poliment. Mettez des stickers en réponses aux commentaires, etc.

Vous devrez être en accord avec le client : le sentir dans votre peau

Au fond, personne ne sait vraiment qui se cache derrière une page. Ainsi, vous allez devoir incarner les valeurs de l’entreprise. Le ton, la rédaction et même vos réponses devront faire corps avec l’entité que vous défendez.

Avant, l’entretien avec le propriétaire de la page devra vous permettre de cerner sa personnalité. Alors, vous ne devriez pas trop vous éloigner de ce qu’il est. Ensuite, si l’entreprise défend la ponctualité, ne prenez pas trop de temps pour répondre aux messages. Si le ton de l’entreprise est philosophique, soyez un Socrate. Tous les détails comptent. Soyez le meilleur community manager du monde !

Vous avez aimé cet article sur le community manager ? Faites-le nous savoir en commentaire.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter +d'infos