Accueil L'Instant Coaching Business influents ou mirages des réseaux sociaux, la vérité derrière les likes…

Business influents ou mirages des réseaux sociaux, la vérité derrière les likes…

Par Aude Sharys OVONO ALLOGO
Vérité derrière les likes

Aujourd’hui, en un seul clic, il est possible d’accéder à une panoplie d’informations à la seconde. Entre les services itinérants des moteurs de recherches et la facilité des posts sur les réseaux sociaux, l’information est un luxe que tout le monde peut se permettre d’avoir. Mais, si nous parlions de l’avenir des entreprises sur les réseaux sociaux ? Leur véritable impact et surtout quel est le véritable apport du digital dans leur chiffre d’affaire. Nous allons alors savoir à la fin de cet article, la vérité derrière les likes. Savoir si un business suivi sur Facebook est réellement au top sur ses bénéfices ou pas.

Bonjour chers viseurs. La journée commence sur un ton plutôt mélodieux. Ici, en Afrique centrale où je vous écris cet article, le temps est particulièrement doux. Alors, vous êtes impatients de lire la vérité derrière ces pages qui ont cent mille (100.000) abonnés ou qui ont sans cesse des publicités sponsorisées. A priori, vous avez une idée préconçue, selon laquelle, plus un entrepreneur est vu sur les réseaux, plus il a réussi. Je ne vais pas vous gâcher le plaisir. Mais je vais simplement, vous faire voir les choses sous un autre angle. Vous êtes curieux ? Alors, lisez jusqu’à la fin !

 

Facebook, Instagram et LinkedIn : le repère des entreprises visibles

Au XXIe, il est quasi impossible de ne pas laisser la trace de son activité sur la toile. Entre les renseignements sur les comptes ou la création d’un site internet professionnel, les entreprises maximisent sur leurs visibilités. Toujours friandes d’élargir leur portefeuille client, elles misent gros sur l’apport des réseaux sociaux et des coûts publicitaires relativement bas sur ces derniers. Facebook & Instagram ont réalisé le rêve de plusieurs entreprises : communiquer à grande échelle et cela à moindre coût. Ainsi, entre les placements de produits par les influenceurs ou les publicités sponsorisées à partir de 3.000 fcfa, il n’y a plus qu’à trouver sa cible et se lancer.

Nonobstant, il serait tellement facile de vendre pour tout le monde, si l’algorithme de la réussite se résumait à cela. Bien que Facebook compte plus de 2.000.000.000 d’utilisateurs dans le monde, il ne reste pas un moyen sûr de trouver des clients et de prospérer. A tous les coups, même en sachant communiquer, l’on se retrouve facilement plongé dans un élan de « se faire bien voir ».

Pourquoi dans le titre, il est question de mettre en lumière « vérité derrière les likes » ? Simplement parce que dans un monde digitalisé, tout le monde veut paraître et il n’ ya pas que les particuliers qui se sont lancés dans ce jeu. Même les entreprises le font aujourd’hui !

 

La vérité derrière les likes : les dépenses liées aux nouveaux métiers du digital

 

Et bien, il est tant qu’on en parle. Avec le déploiement de la technologie dans tous les secteurs du monde séculier, nous sommes quasi dépendants d’une bonne connexion internet. Aussi, sur les réseaux sociaux, les inconvertis ne remarquent sûrement pas les détails qui valent des millions !

  • Les affiches, flyers ou post image : Les graphistes et infographes sont de plus en plus nombreux sur la toile. Mauvais comme bon, nous avons à faire chaque jour à une vague incontrôlable de pages Facebook. Aussi, pour avoir une affiche performante et de qualité, comme celles que propose le graphiste Nervakez Motion, il faut dépenser environ 150.000 fcfa pour des visuels ou logo de qualité.
  • Les photos professionnelles : Pour pouvoir s’offrir un site web professionnel ou avoir une belle présentation sur les réseaux sociaux, il faut appeler des photographes professionnels. Qui dit excellence, fait appel à des artistes qui ont des œuvres exemplaires telles que Ez images ou Shine Photography.
  • La création d’un site web et la gestion professionnelle des réseaux sociaux : Créer un site web, c’est tout un casse-tête ! Alors, c’est à des professionnels qu’il faut faire confiance. Entre les prix d’un hébergement, la main d’œuvre d’un développeur, la maintenance mensuelle d’un site, vous en avez pour un (1) million au moins. Sans compter, les frais liés au community management.

Etant donné que la liste est longue, je ne veux mentionner les frais de la sponsorisation, des campagnes marketing spéciales ou encore des conseils de stratégistes digitaux.

 

Un « likeur » n’est pas toujours un acheteur : le leurre des business influents

Premièrement, vous pouvez avoir des 60 « super fan » et n’avoir qu’un acheteur dans le lot ! Etonnant n’est-ce pas ? Pourtant, c’est la dure réalité des réseaux sociaux. En effet, certaines personnes en quête de popularité sont sans cesse entrain de commenter des publications sans réel but d’achat. Ils le font soit pour amuser les internautes ou simplement pour faire remarquer qu’ils s’intéressent à certains sujets. D’autres considèrent Facebook simplement comme un lieu de rencontre et de divertissement. Il sera donc difficile de convertir cette tranche en acheteur.

Deuxièmement, ne soyez pas jaloux si vous avez deux cent (200) abonnés sur Facebook et les autres pages en ont 10.000, car la popularité s’achète ! Oui, il y’a des pages dont je tairais le nom qui achète des likes et des commentaires. Pour paraître plus attrayant ou plus crédible, ils achètent des likes fictifs.

Troisièmement, si vous arrivez naturellement à avoir trente mille (30.000) abonnés, faites tout pour les convertir en acheteurs. Prenez à vos côtés, un digital strategist qui saura les attirer. Soit avec des promotions, des jeux concours ou simplement des techniques liées au marketing émotionnel.

Retenez que le plus important, ce n’est pas de faire le « buzz », le plus important c’est de faire du chiffre. Aussi, vous dépenserez énormément pour être professionnel sur le digital, alors tentez de rentabiliser par la même occasion. Si vous êtes attentifs, tellement d’entreprises ferment car elles ont suivies la « grande moisson » de Facebook au lieu de se concentrer sur une stratégie pour en faire des clients. Rappelez-vous toujours, qu’il y’a une vérité derrière les likes ! Faites de l’argent et non des « business influents » !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter +d'infos