Accueil Artisanat Bernice Raouto : le malaise post-natal la pousse à entreprendre !

Bernice Raouto : le malaise post-natal la pousse à entreprendre !

Par Aude Sharys OVONO ALLOGO
Bernice RAOUTO

L’art a des contours que seule l’imagination sait ajuster. Aussi, il n’existe pas de fumée sans feu, pas de problèmes, sans solutions. Qui l’aurait cru qu’une simple grossesse aurait pu changer la destinée d’une femme ? Comme quoi, un enfant est réellement une source de bénédiction. Pagn’attitude, c’est l’histoire d’une maman, Bernice Raouto, qui voulait simplement être plus à l’aise pendant sa grossesse.

Entreprendre ? C’est un si grand mot et qui prend tellement de forme. Mais, le plus important dans ce verbe, ce n’est pas de commencer, mais de persister. Bonjour chers viseurs, je viens prendre votre température. En espérant, que vous êtes en bonne santé et que vous prenez régulièrement les nouvelles de vos proches.

Un entrepreneur n’est pas simplement quelqu’un qui a l’idée du siècle, car dans un de nos articles précédents, il n’existe pas vraiment de nouvelles idées. Mais, être un entrepreneur c’est répondre à une demande, a un besoin exprimé ou latent. Et, c’est exactement ce que fait Pagn’Attitude. Au-delà du soulagement post-natal de Bernice Raouto, elle aide plusieurs femmes aujourd’hui à s’affirmer en pagne. Maintenant, laissez-moi vous raconter le parcours de Mme Bernice Raouto. Surtout ne perdez aucun mots en cours de lecture, cela pourra peut-être réveiller l’entrepreneur en vous.

Pagn’attitude : le fruit de l’expérience de Bernice Raouto

Aujourd’hui, Bernice Raouto est une femme que l’on pourrait qualifiée de comblée. Car, elle est fiancée et la magnifique maman de deux (2) enfants dont une (1) fille et (1) garçon.

Bernice Raouto de Pagn'Attitude

La naissance d’un enfant n’est pas souvent ce que l’on voit dans les films. C’est souvent beaucoup de malaise, d’inconfort et un peu de nausées. Malgré cela, ça reste l’un des plus beaux cadeaux que le Bon Dieu ait pu offrir à la femme : celui de donner la vie. A Bernice Raouto, il lui a offert un package « 2 en 1 », car par l’inconfort de la grossesse, il lui a donné un enfant et une entreprise. “En 2014, alors que j’étais enceinte je n’avais plus grand chose à me mettre. Car, j’avais pris un peu de poids. J’ai donc confectionné des robes en pagnes pour pourvoir être à l’aise pendant cette période. Et, pendant un mariage j’avais été sollicité pour habiller les hôtesses d’accueil. Après l’accouchement, j’ai définitivement adopté le style « pagnifique » et les modèles  que je portais plaisaient. J’ai donc décidé de commencer timidement à confectionner et à commercialiser quelques modèles simples et ça c’est plutôt bien passé. Puis, j’ai créé la page Facebook Pagn’Attitude, et c’est de là que tout est parti.”

En voulant se faire du bien, elle a fait du bien à son portefeuille. Car, en créant des modèles pour elle, elle était déjà l’égérie de sa marque à venir.

 

Le choix du pagne, le choix d’un avenir coloré et embuché

« Commencer, c’est avoir à moitié fini » cite Horace. Souvent, le plus compliqué dans l’entrepreneuriat, c’est de se décider à le faire. Timidement, comme le dit Bernice Raouto, elle s’est lancée. Il n’en demeure pas moins que se lancer, ne signifie pas réussite eu premier plan.

Elle nous confie qu’elle a rencontré quelques embûches sur le chemin du succès. Premièrement, comme toute personne qui fait dans la transformation, il y’a nécessité de matières premières. Le pagne n’étant pas une denrée comme le pain ou le sucre, il fallait trouver de bons fournisseurs. Elle a eu du mal à trouver de bons fournisseurs sur le territoire national. Par la suite, elle a décidé d’importer les pagnes qu’elles utilisent présentement pour la confection de ses pièces.

Deuxièmement, bien évidemment, il fallait trouver des partenaires compétents et à portée de ses finances. Cela n’a pas été facile, mais bien heureusement aujourd’hui, elle a de bons partenaires. Qui respectent les délais de livraisons et sérieux dans leur ouvrage. Heureusement, elle ne se concentre présentement que sur la gente féminine. Aussi, elle nous rassure que ses clientes sont satisfaites de son travail et de ses doigts de fée.

Voici pour vous dans cette galerie, des modèles Pagn’Attitude qui toucheront peut-être votre portefeuille :

Une robe portefeuille Pagn'Attitude
Une robe de la collectio Enomon
Des bonnets mères et filles
Une robe dame par Pagn'Attitude
Une Tunique Pagn'Attitude

 

Les aspirations de Bernice et ses conseils pour les futurs entrepreneurs

Le souhait de tout entrepreneur, est que sa marque devienne une référence. Que lorsqu’on évoque son domaine de compétence, son nom soit listé dans le Top Five (5). “A long terme, je souhaiterais que ma marque soit une marque reconnue au niveau national et international. Car, j’ai des clientes à l’étranger. Et aussi que toutes les femmes puissent s’identifier à mes modèles  et que ma marque devienne une référence. Qu’une femme qui cherche une robe, pense instinctivement Pagn’Attitude Gabon.”

Elle achève son interview avec ses mots : « A tous ceux qui souhaitent se lancer dans ce domaine je leur conseille d’être passionné et de se donner à 100% . Car ce n’est pas toujours rose, mais avec l’amour de ce qu’on fait et la passion tout ira bien. Il faut être déterminé afin de ne pas baisser les bras. »

Pour contacter Bernice Raouto et bénéficier de ses services : @Pagn’Attitude sur Facebook.

Vous avez aimé l’article sur Bernice Raouto ? Faites-le nous savoir en commentaire.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter +d'infos