Accueil Agriculture/Elevage Avec l'”Agribiz”, l’UE injecte 47 millions USD pour booster l’agriculture au Kenya.

Avec l'”Agribiz”, l’UE injecte 47 millions USD pour booster l’agriculture au Kenya.

Par Stecy Arsene

L’Etat kenyan a décidé de valoriser un peu plus son secteur agroalimentaire. Pour y parvenir, le Kenya peut compter sur le soutient de l’Europe. Ainsi, le comté de Machakos se voit doté d’un nouveau programme Agribiz. Un programme de croissance financé à hauteur de 47 millions d’euros par l’Union Européenne et le Danemark.

Dans son programme de soutient aux pays africains, l’Union Européenne et l’un de ses pays membres s’accordent pour le développement en Afrique de l’Est.

Dénommé « AgriBiz », ce programme tourné vers l’agrobusiness alimentaire s’effectuera dans le Machakos. Pour un montant total d’investissement de 5,1 milliards de Shillings (soit, 47 Millions d’euros).
Ce nouveau projet permet aux entreprises agroalimentaires d’être accompagnées et structurées dans la transformation et commercialisation des denrées alimentaires. Son objectif principal est de cibler 2 400 jeunes hommes et femmes qui exercent dans le domaine.

Agribiz, une solution pour accélérer le développement du secteur agricole

AgriBiz permettra aussi de créer une panoplie d’emplois dans le formel et l’informel. Pour cette occasion, 17 emplois seront créés de par ce partenariat entre le Kenya, L’UE et le Danemark.
Innovant et inédit au Kenya, le programme Agribiz permet aux exploitants de basculer d’une agriculture d’autosuffisance à une agriculture commerciale.

«  La perception de l’agriculture comme une activité complexe, mais gratifiante pourrait stimuler la conversion. Notamment, de nombreuses activités agricoles de subsistance, en entreprises à vocation commerciale », explique, Ole Thonke, ambassadeur du Danemark au Kenya.

Pilier économique du Kenya, l’agriculture se trouve encore une fois mise un peu plus en avant. En conclusion, le programme AgriBiz permettra au pays de s’appuyer un peu plus sur le secteur agricole pour remplir les caisses de l’Etat. Un secteur qui, rappelons-le, emploie 80% de la population rurale et contribue à plus de 65% aux exportations vers l’international.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter +d'infos