Accueil Artisanat Avec Ankara, de Dominique Assayi, la décoration d’intérieur n’a jamais été aussi chic !

Avec Ankara, de Dominique Assayi, la décoration d’intérieur n’a jamais été aussi chic !

Par Aude Sharys OVONO ALLOGO

Le talent est inné. Mais, le travail permet de l’affiner. On naît tous avec un don. Certains seront à l’aise avec le dessin, d’autres avec la musique… « L’homme adroit a de l’esprit au bout des doigts.» dit un célèbre proverbe français. Et c’est grâce à l’habileté de ses doigts que Dominique Assayi Ossounda Ossavou épouse Eyi crée Ankara.

Bonjour les viseurs ! J’espère vraiment que vous profitez de tous les articles écrits pour entreprendre et recadrer votre mindset.

L’artisanat est la passion de ceux qui agissent pour montrer. C’est la voix de ceux qui se taisent pour laisser parler leur dextérité, leur créativité. C’est le cas de Dominique Assayi par le canal d’Ankara Home souhaite revisiter l’artisanat, de façon à y mettre un pep’s local.

Au fil de mes écrits du jour, je vous invite à découvrir la finesse, le design, l’élégance avec laquelle sont fabriqués les produits artisanaux signés Ankara.

Ankara, un projet familial devenu une entreprise individuelle

La famille… Ah la famille ! C’est le premier milieu dans lequel nous tissons de vraies relations. En effet, c’est dans notre famille que nous développons nos premières compétences, expériences et capacités. Dominique Assayi le confirme : « Au départ c’était un projet avec mes sœurs. Par la suite, je me suis embarquée toute seule dans cette aventure. J’avais créé la marque ‘Call it Print sew and create’ (couds et créé) où je me limitais à gérer des commandes précises des clients.»

A l’origine, Dominique est une grande fan de couture. Depuis son jeune âge, elle s’était donné l’objectif de coudre elle-même. Pour la simple et bonne raison, qu’elle voulait devenir une styliste de renom. Alors, à ses heures perdues, elle prenait fil et aiguilles afin d’apprendre les différents points de coutures existants. Se couchant parfois tard, lors de son parcours universitaire pour pouvoir terminer certaines de ses réalisations. Avec la pression de l’âge adulte, en 2012, elle obtient un stage dans une société locale. Dès lors, cela commence à être très stressant de répondre aux commandes. Lorsqu’elle est finalement embauchée par l’entreprise, l’avenir de « Call it Print Sew and Create » (premier nom d’Ankara) est mis entre parenthèses.

Leonard de Vinci qui dit « Tout obstacle renforce la détermination. Celui qui s’est fixé un but n’en change pas. » prend tout son sens avec le parcours de Dominique Assayi. En effet, la jeune femme garde dans son esprit son rêve de créer de ses mains quelque chose d’inédit. Voyant l’univers du stylisme recruté un nombre important de jeunes talents, elle axe son don sur un domaine différent : la décoration fait main. C’est ainsi qu’en 2017 naît officiellement Ankara.

Ankara Home, la première boutique de la marque…

Il est fréquent de voir des stylistes défiler sur les réseaux sociaux. Cependant, notre trentenaire a opté pour un domaine exploité mais pas très en vogue au Gabon : le handmade d’intérieur. Depuis quelques années, il est fréquent de remarquer dans nos maisons des couverts européanisés, des serviettes de couleurs unies, etc. Dominique propose d’ajouter alors à notre quotidien occidental, sa touche artisanale made in Gabon !

Elle se sert des motifs de pagnes africains tels que le Kinta, le Bogolan ou le Raphia pour sublimer vos intérieurs. Et si dans sa communication, la jeune femme inclue des t-shirts ou des tasses personnalisées, c’est uniquement pour la fête des pères ou des mères.

Parce qu’il faut viser la lune, pour atterrir au moins dans les étoiles, Dominique voit grand. En effet, elle vient d’ouvrir le premier magasin Ankara Home à Port Gentil, au carrefour des Cités Unies. Et, elle affirme avec beaucoup d’enthousiasme que ce magasin ne sera pas le dernier, mais le premier d’une longue lignée continentale. Même si le parcours d’entrepreneur ne présente pas que des aspects positifs, la jeune femme garde espoir.

D’ailleurs, en parlant de difficultés, Dominique m’explique : “Le plus compliqué reste la conception. Pourquoi ? Simplement, parce qu’au Gabon, et précisément à Port-Gentil, nos merceries sont très pauvres. Ainsi, avec le strict minimum de matériels de couture, je ne peux pas aller au bout de ma créativité. Aujourd’hui, il y a tellement d’articles pour perfectionner et embellir nos créations. Mais même les plus basiques il faut les commander à l’étranger.  Egalement, la main d’œuvre est très coûteuse. Raison pour laquelle, je couds moi-même (ce qui est une véritable passion pour moi) avec l’aide de ma sœur et ma nièce. Enfin, le problème se trouve souvent sur les délais de livraisons. On rencontre toujours des soucis avec la gestion de stock, les grosses commandes et parfois le personnel insuffisant.”

Dominique a cru en elle, et vous invite à en faire autant…

Croire en soi est l’ingrédient le plus important lorsque l’on veut entreprendre. Et, Dominique Assayi a su croire en son projet et en elle-même. Parce que seul le travail paie, elle a été sélectionnée lors du grand concours Prix Anto Winners 2020 dans la catégorie artisanat. Face à Lauriane Antchandie, créatrice de Lau Création et Prisa Bivigou, fondatrice du bar à parfum Yoma. Une belle brochette de femmes entreprenantes et déterminées ! 

Pour conclure notre entretien, madame Ankara dit ceci : « Il ne faut pas attendre d’être parfait dans ce que l’on fait : Lancez-vous ! Les erreurs nous permettent de nous améliorer, il suffit d’être déterminé, avoir confiance en soi. Ajoutez à cela de l’optimisme et supprimer la peur de l’échec. Le plus important est de préserver votre créativité. Avec elle, vous irez très loin. Je n’ai suivi aucun cours, aucune formation : je suis une pure autodidacte. Alors, si je l’ai fait, vous le pouvez aussi ! Une citation de Mary Lou Cook dit que : « La créativité, c’est inventer, expérimenter, grandir, prendre des risques, briser les règles, faire des erreurs et s’amuser ». Bon courage à ceux et celles qui hésitaient jusqu’à aujourd’hui ! »

Vous avez aimé cet article sur Dominique Assayi ? Faites-le nous savoir en commentaire.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter +d'infos