Accueil Artisanat Au Cameroun, Christelle Tchoumkeu, 23 ans, crée Arôma Nat’ur une gamme de bouillons culinaires sains.

Au Cameroun, Christelle Tchoumkeu, 23 ans, crée Arôma Nat’ur une gamme de bouillons culinaires sains.

Par Aude Sharys OVONO ALLOGO
Christelle Tchoumkeu

De la magie dans les plats, c’est ce que toute bonne femme devrait savoir faire. Bien sûr, les hommes aussi sont d’excellents magiciens culinaires. D’ailleurs, les plus grands chefs cuisiniers sont des hommes.  Toutefois, au quotidien, pour donner une touche particulière à nos repas, nous avons recours aux épices. Un peu de curry, de gingembre moulu ou du cumin. Mais, la « star » des saveurs, bien évidemment, ce sont les bouillons culinaires. Pour la plupart importés, les bouillons culinaires font la différence de goût, mais sont très cancérigènes pour nous. C’est dans ce registre que s’inscrit le nouvel ingrédient camerounais Arôma Nat’ur de mademoiselle Tchoumkeu Christelle.

Se positionner sur un marché fortement conquis par l’occident n’est pas chose aisée. Mes salutations chers viseurs. Aujourd’hui, on va parler de diététique, de transformation alimentaire et de saveurs culinaires. C’est pour vous faire saliver un tout petit peu et vous donnez le goût des choses africaines. Car, le Cameroun est bien représenté avec l’innovation de Tchoumkeu Christelle.

Dans un mélange de poivrons, de mots et bien sûr de bon sens, laissons-nous plonger dans le parcours diététique et épicé de Christelle.

Quand la vie décide de briser Christelle Tchoumkeu, l’idée d’Arôma Nat’ur naît…

Comme certains entrepreneurs dans leurs débuts, elle n’a pas d’abord pensé à entreprendre. Souvent, quand le destin décide de nous mener quelque part, il nous fait croire au préalable qu’on n’ira nulle part. Donc, la fermeture de plusieurs portes après l’obtention de son baccalauréat en 2014 lui ont fait réalisé d’autres options.

“La réalité a commencé très tôt à me rattraper quand, après l’obtention de mon baccalauréat en 2014, j’échouai à tous les concours auxquels je me présentais. Je n’avais jamais connu le mot échec de tout mon parcours scolaire. Ensuite, en 2015, je me suis à nouveau présentée à quelques concours parmi lesquels j’ai réussi à celui des écoles d’infirmiers diplômés d’Etat. Ce qui m’a amené hors de Yaoundé. Les trois années de formation n’ont pas été de tout répos psychologiquement. Notamment la dernière année. A moins de 2 mois de mon examen final, j’ai perdu ma sœur aînée d’une manière assez tragique. Heurtée par un véhicule, elle m’a  quitté comme mon père et mon neveu, l’ont fait 2 ans plus tôt. Cette perte a été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase.”

Arôma Nat'ur

On imagine tous le désarroi et la peine de Tchoumkeu Christelle face à cette tragédie. Si jeune et déjà si affligée. Mais, elle parvient à surmonter tout cela et à arracher, la troisième (3e) année, son diplôme de diététicienne. Après quelques recherches, l’idée de génie apparaît, face à son observation face aux habitudes alimentaires de son entourage. Ainsi, en Novembre 2019, elle crée Arôma Nat’ur.

Arôma Nat’ur : tous les bienfaits de l’agriculture camerounaise en poudre pour vous !

Tout d’abord, la création des bouillons alimentaires Arôma Nat’ur provient d’une recherche très poussée sur la composition des cubes alimentaires importés : « Je me suis lancée dans des recherches afin de connaître premièrement de quoi sont constitués ces produits fortement vendus en Afrique. En effet, les éléments obtenus m’ont permis de constater que les principaux constituants de ces bouillons d’assaisonnement sont : les exhausteurs de goût notamment le GLUTAMATE MONOSODIQUE (MSG ou E621) . Ils sont à l’origine des maladies cardiovasculaires telles que l’hypertension artérielle et les maladies métaboliques comme le diabète. Le sel, les arômes artificiels, le sucre ou sirop de glucose, les graisses, les colorants présents dans la fabrication, sont effectivement des substances nocives pour la santé. »

C’est difficile à digérer n’est-ce pas ? J’en ai moi-même des frissons et je demande pardon à mon corps pour avoir longtemps négligé son bien-être.

Pour ce faire, Arôma Nat’ur est à base d’aliments issus de l’agriculture du terroir camerounais : les légumes et herbes aromatiques, ainsi que des épices. Donc, c’est du 100% bio et made in Africa ! De quoi se ruer sur la page officielle @Arôma Nat’ur et commander en grande quantité !

Pour l’heure, il existe deux saveurs dans la gamme : bouillon de légumes et bouillon de crevettes. Ce sont des sachets saveurs de 100g dont l’unité est commercialisée à 1000 FCFA.

Une jeune start-up qui évolue, la réalité de la course au succès

La vérité est celle-là : « Chaque succès a un prix et on se bat tant que le jeu en vaut la chandelle ». Ce n’est pas facile de vivre des revenus engendrés par cette entité qui n’a même pas encore un (1) an d’existence. Au tout début, une start-up cherche comment vivre, s’auto-financer, donc elle a besoin de clients fiables et fidèles. C’est à cette phase que se trouve Arôma Nat’ur. Alors, si vous en avez l’occasion, n’hésitez pas à commander des bouillons culinaires. Cela vous fera du bien, car vous consommerez sain, et ça fera du bien à la start-up car cela fera des entrées financières.

Arôma Nat'ur

La visibilité, est aussi un problème majeur lorsqu’on se lance dans l’entrepreneuriat. Pour ce faire, n’hésitez pas à partager en masse cet article et, aussi parler à votre entourage de ce nouveau produit. Ensemble, par le biais du partage, nous pouvons hisser nos entrepreneurs plus loin. En outre, un partage, un like ou une recommandation sont gratuits. Dorénavant, pensons à le faire plus souvent.

Le marché africain est inondé de produits cancérigènes, des tueurs silencieux. Et si des entrepreneurs africains décident de produire sain et local, pensons, chacun à sa façon, à leur donner un coup de pouce.

Vous avez aimé cet article sur Tchoumkeu Christelle ? Faites-le nous savoir en commentaire.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter +d'infos