Accueil Agriculture/Elevage African Women in Agribusiness (AWAB), le réseau conçu pour booster les femmes agripreneures.

African Women in Agribusiness (AWAB), le réseau conçu pour booster les femmes agripreneures.

Par Stecy Arsene
African Women in Agribusiness

A l’occasion de la 4e édition de Ignite 2020, qui s’est tenu au Nigeria, les femmes entrepreneures africaines du secteur agricole viennent d’étendre le champ d’action de l’African Women in Agribusiness. En effet, le réseau AWAB, permet aux femmes du secteur agroalimentaire de renforcer leurs propres capacités de production. Mais aussi, de recevoir des outils et des ressources conséquentes. De part cette initiative, elles ont l’occasion de partager leurs idées et trouver des solutions communes pour le développement du secteur agroalimentaire africain.

L’AWAB vise au passage à favoriser les liens commerciaux entre les femmes africaines. Notamment, en les liant à des projets qui peuvent rendre meilleurs leur accès aux ressources. Mais aussi, en les reliant à des connaissances nouvelles dans l’utilisation des outils agropoles.

Le projet du panier alimentaire offre une solution innovante, durable et locale pour résoudre un certain nombre de défis agro-industriels. Selon Grace Mijiga Mhango, de Food Basket Project : «Le projet de panier alimentaire mettra de la nourriture sur les tables et de l’argent dans les poches des femmes».

African Women in Agribusiness offre ainsi une solution développée par des femmes afin de relever les défis de la sécurité alimentaire. Le continent africain est le plus affamé du monde. En effet, plus de 60% de sa population ne bénéficie pas de 3 repas par jour. Avec cette initiative 100% féminine, il peut mieux voir venir l’avenir.

Le réseau AWAB est développé sous forme d’entreprise qui profite à toutes les femmes de différentes origines. Il se déroule sous 3 phases. D’abord, la phase de pré-production, qui consiste à développer des semences durables. Ensuite, la production, qui met l’accent sur la mécanisation. Et enfin, la phase post-production qui tourne autour de la commercialisation.

Initiative panafricaine, elle se développera dans un premier temps, dans pays anglophones d’Afrique. Notamment, le Nigeria, le Ghana, la Zambie, le Kenya et la Tanzanie et l’Afrique du Sud. La prochaine extension est prévue pour 2022. Elle se fera par ailleurs dans la zone francophone d’Afrique subsaharienne.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter +d'infos