Accueil Mode/Couture Adeline Agounkpé, la tendance chic en pagne by Africaline

Adeline Agounkpé, la tendance chic en pagne by Africaline

Par Aude Sharys OVONO ALLOGO

Bonjour chers viseurs,

Une matinée confinée, certes, mais riche en couleurs. Du wax, en passant par le bogolan et le velours du Kasaï, l’univers du pagne africain est rempli de motifs et de tons pastel ou acidulés. L’Afrique regorge de plusieurs talents et c’est sûrement pour cela que le pagne s’y trouve à son aise.
Entre couture et défilé, les femmes décident de se lancer peu à peu dans l’univers de la mode. Elles ne se passionnent plus autant pour la bureaucratie ou le foyer. Pour le plaisir de tous, nous avons eu la chance d’interviewer, Adeline Agounkpé, CEO de la marque Africaline.

 

Ma passion, mon métier

Adeline Agounkpé est une jeune femme de trente (30) ans. Née à Libreville mais originaire du Bénin. Elle est également la mère d’une magnifique petite fille de huit (8) ans. Bureaucrate dans ses débuts, la jeune dame a travaillé pendant cinq (5) ans en entreprise. Il est vrai qu’il est bon de prôner la culture entrepreneuriale, mais l’expérience en entreprise est importante, car elle apporte à chacun de nous des soft-skills, des stratégies inhérentes à la gestion et quelques petites règles de savoir-vivre. Etre un entrepreneur, c’est bien mais commencer employé, c’est mieux.

Titulaire d’une Licence en Marketing, Adeline ne s’imaginait pas qu’elle ne finirait peut-être jamais responsable ou assistante marketing d’une grande entreprise. Mais, plutôt son propre patron.

Le déclic pour elle, lui est venu de sa passion. Elle avait besoin d’exprimer sa créativité. Dans un bureau, il fallait sans cesse mettre en exergue ce que les professeurs lui avaient appris. Cela est vite devenu lassant. Surtout quand le métier exercé n’est pas notre passion.

C’est ainsi, qu’en 2018, elle lâche tout pour vivre pleinement son rêve : le stylisme ! Eh oui, il y’en a certains qui rêvent grand et qui sommes-nous pour le leur reprocher ? La vie est tellement courte pour ne pas croire en soi et en son potentiel. Mais tout de même, pas sans précaution ! Elle fait ses premiers pas dans l’entrepreneuriat en 2016, mais, c’est deux (2) ans plus tard qu’elle se met totalement à son propre compte.

Etre entrepreneur c’est croire en soi même, passer à l’action peu importe le résultat positif ou négatif et se dire qu’au moins on l’a fait.

Adeline Agounkpe

 

Pagnes et ciseaux, les débuts de l’aventure de styliste !

Des accessoires made by Africaline

Ne dit-on pas que les chiens ne font pas de chats ? Adeline Agounkpe, originaire du Bénin est issue d’une mère commerçante de textile, le pagne s’est donc révélé à elle comme une évidence dès son plus jeune âge. Le déclic du lancement d’Africaline est survenu lors d’un voyage sur sa terre d’origine, le Bénin en 2015. Au-delà d’entreprendre, Adeline voyait dans le pagne, le besoin de créer une nouvelle vie. Les patrons se dessinaient tout seul dans sa tête et elle avait de l’inspiration aux bout des doigts : elle a alors mis le fil dans l’aiguille et s’est lancé. Son aventure commence en 2016, lorsqu’elle ouvre sa boutique physique Africaline. Local mal situé, clients presque inexistants, elle met la clé sous le paillasson. Ce n’est que plus tard en 2018, qu’elle décide d’aborder l’entrepreneuriat autrement, elle décide de faire de la vente en ligne avec service de livraison. Sa côte de popularité grimpe au vu de ses coups de ciseaux précis et ses doigts de fée. En début 2020, elle inaugure son 1er showroom dans sa maison et reçoit à présent ses clientes à domicile.

 

Africaline sur les podiums : récompenses et mérites

Une image de la collection Femme & Soie

Tout chemin jonché de difficultés doit avoir 6 lettres à la fin : GLOIRE. Et, ce n’est pas Adeline qui pourra vous dire le contraire. L’acharnement, la hargne, les nuits blanches et l’audace finissent tôt ou tard par payer ! De fil en aiguille (Oui, ici l’expression est tellement bien choisie), la marque Africaline s’imprègne dans les consciences des africains et devient une référence en matière de stylisme au Gabon. C’est ainsi, qu’en 2018, à Cotonou, elle obtient le Prix du Meilleur Styliste Afro à la White Afro Day et le Prix de la Nuit du Styliste.

Elle a défilé sur des scènes africaines où elle ne pensait peut-être jamais se présenter. Elle nous précise également qu’elle est à sa 2eme collection. La première Car_Peline et la seconde Femme & Soie, ont boosté considérablement ses affaires et aussi son portefeuille-client. Ces collections lui ont valu une place sur les podiums internationaux tels que le Benin, le Togo et le Ghana.

Bien heureusement, elle affirme vivre à 100% des revenus d’Africaline aujourd’hui et elle déclare que ce n’est pas tout le temps facile, car c’est une mère célibataire mais elle y croit ! Elle croît en son potentiel, en son Dieu et elle préfère mettre toutes les chances de son côté.

Ses ambitions sont très nobles car son plus grand désir est de former toutes ces personnes qui pensent qu’elles ne feront jamais le poids face aux grands créateurs sortis des quatre murs d’une Ecole de Stylisme. Avant, elle aussi, ressentait cette crainte, ne sachant pas dessiner de patron ou tenir des réunions longues avec tout un staff, mais elle y est parvenue et croit que si elle a pu le faire, c’est que c’est possible pour tous !

Le chemin que je parcours me fait toujours croire que le meilleur est devant . Avec un travail acharné et des petites victoires, je me rends compte que d’ici novembre j’aurai quatre (4) ans dans ce domaine qui me passionne tant.
Adeline Agounkpé

C’est un monde difficile, beau de l’extérieur, fascinant à l’entrée, mais imprévisible de l’intérieur : le monde de l’entrepreneuriat. Ce n’est pas souvent évident, et comme Adeline l’a expérimenté, parfois vous devriez mettre la clé sous la porte pour mieux rebondir.

Son conseil pour tous les entrepreneurs est de ne jamais troquer vos valeurs, l’intégrité, l’honnêteté et la dignité contre de l’argent ou une ascension rapide.

Il y’a toujours une place près de la lune pour briller, ne rate pas ton départ en voyant les nuages dans le ciel, car malgré tout, la lune garde toujours son éclat.

 

Vous avez aimé cet article, partagez-nous vos avis en commentaire !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter +d'infos