Accueil Pêche [Actu] La FAO veut développer le secteur Pêche du Gabon.

[Actu] La FAO veut développer le secteur Pêche du Gabon.

Par Stecy Arsene
La FAO

L’organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) conduit présentement une mission sur le territoire gabonais. De par son bureau sous-regional, la FAO compte rassembler les différents acteurs du secteur de la pêche. A cet effet, l’organisation pense identifier les points nécessitant un développement optimal. Afin bien sûr d’accroître la production mais aussi de permettre de rendre cette activité durable.

Le bureau Afrique Centrale de la FAO mène cette mission conjointement avec le gouvernement gabonais. Ainsi, l’organisme des Nations Unies monte un programme de densification des activités de pêche dans le pays. Ce qui doit offrir l’occasion au Gabon d’accroître ses activités de pêche.

La FAO, un soutient de poids pour le gouvernement gabonais

Sillonnant l’ensemble du territoire, la FAO souhaite développer des centres de pêches maritimes et continentales. En effet,  la délégation de l’organisation, accompagnée des représentants du gouvernement, s’est rendue dans les localités de Mouila et de Mayumba la semaine dernière.

Leur périple les a conduit à Cocobeach cette semaine, toujours dans le cadre du repérage de zones devant servir à l’installation des centres de pêches. L’objectif de ces visites étaient d’évaluer les atouts et les opportunités pour le développement de la pêche dans ces localités. Mais aussi, d’identifier les contraintes qui peuvent retarder son développement. Une étude plus approfondie du terrain en d’autres termes.

Au total, cette descente-terrain permet à la FAO « de mieux cerner les problèmes rencontrés, leurs causes ainsi que les défis et les opportunités. De définir les appuis techniques ciblés qu’elle envisage apporter au gouvernement à travers son programme de coopération technique » , selon un membre de la dite délégation.

Pour le gouvernement, « la construction de ces centres de pêche traduit la volonté d’améliorer la pratique de la pêche et les conditions de travail des pêcheurs artisanaux. En apportant certains services essentiels aux usagers des ressources halieutiques. Tout en luttant contre la cherté de la vie, et en favorisant une meilleure mise en marché des produits de la pêche ».

En somme, le projet piloté par la FAO vise le développement et l’encadrement des chaînes de valeur des produits halieutiques issus de la pêche artisanale de manière durable. Notamment sur les sites de Cocobeach, Mayumba, Mouila, Makokou et Franceville.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter +d'infos