Accueil Art / Spectacle Event’s Collabo : quand Rodix devient le promoteur culturel le plus en vue de Gamba.

Event’s Collabo : quand Rodix devient le promoteur culturel le plus en vue de Gamba.

Par Maëlla Séna Kassa Mbenga
Rodix

Tyto Venance NGIANGOU KOUMBA est un jeune gabonais de 35 ans. A lui seul, il porte tour à tour les casquettes de moniteur auxiliaire, animateur radio, organisateur d’événements, promoteur artistique. Dans la petite ville de Gamba, une bourgade de l’intérieur du Gabon, celui qui se fait appeler Rodix travaille avec passion à la promotion culturelle.

Bonjour mes viseurs adorés ! J’ose espérer que cet article vous trouve en excellente santé. Aujourd’hui, je fais un pas de plus dans le paiement de mes dettes. Et c’est au tour de Rodix de passer à la caisse. (Rires)

Des débuts balbutiants…

Tyto Venance NDIANGOU KOUMBA effectue une partie de son primaire à Port-Gentil et une autre partie à Franceville. Pour des raisons familiales, il quitte la capitale altogovéenne en classe de 4e pour Gamba qu’il découvre alors pour la première fois. En quête d’indépendance, le jeune homme se rend à Tchibanga en classe de 2nde jusqu’à l’obtention de son baccalauréat en 2013.

Espace libre

Son parchemin en poche, le jeune Tyto revient à Gamba où il se plonge entièrement dans la promotion artistique. Désormais, moniteur auxiliaire pour l’éducation nationale, il devient aussi animateur radio. C’est ce dernier poste qui lui fait réaliser la nécessité de créer des moyens, aussi modestes soient-ils, de promouvoir les artistes locaux. “C’est vrai que c’est beaucoup de casquettes pour moi. Il faut souligner ici que c’est le manque de volonté de beaucoup de frères  qui m’y oblige :. Moi sans vouloir me jeter des fleurs, j’ai beaucoup de volonté et de disponibilité. Aussi, je sais planifier mon temps.” 

Event’s Collabo ?

C’est le gros rêve de Rodix. Event’s Collabo s’est d’abords appelé LDS musique industrie et Collabo musique Deper concept… Le jeune ambitieux affirme que pendant près de 4 ans ce projet est d’abord dans sa tête. “Ma manière de travailler me donne la chance de côtoyer deux grands noms de la place en ce qui concerne la musique. Don Luka et Mr Sasha. Au départ, la structure fait du management et de la promotion des artistes locaux. Le manque d’événements me force à organiser de petits événements ici et là. C’est ce qui ajoute une autre casquette à ce que je fais déjà.” Ainsi, Event’s Collabo est donc orienté dans l’événementiel.

Tout commence en 2016. Avant que Rodix ne matérialise son idée d’entreprise, il appartient à un collectif  que tous les acteurs du showbiz de Gamba avaient créé. Ce collectif, CA2GAX, finit par être dissout à cause de divergences d’opinions. “A la suite de cette déception, en tant qu’amoureux du showbiz, j’ai dû attendre entre 15 et 18 mois avant de me remettre et me réorganiser. Aujourd’hui, ça donne ce que Dieu veut que ça donne. Je ne me plains pas.”

Rodix

Grâce à sa persévérance, Rodix a organisé et animé le 100% Urban Music le 17 Août 2017, et le Bye Bye Vac à Tchibanga en début d’année académique la même année et beaucoup plus récemment la première édition de la NG Music. “C’est tellement difficile d’avoir des mécènes ou des partenaires à Gamba que tous mes événements je les fais en ne comptant que sur moi-même et quelques amis.”

Rodix et les artistes de Gamba, un amour inconditionnel

Ainsi que je le mentionnais en début d’article, Gamba est une bourgade de l’hinterland du Gabon.  De ce fait, elle est quelque peu mise à l’écart du rayon musical national. Cependant, pour Rodix, cela représente une opportunité. “Cela me donne plus de force dans ce que je fais. J’ai déjà pu envoyer plusieurs titres dans les deux capitales. Mais, sans personne sûre pour continuer à assurer le suivi c’est difficile. Ce n’est pas pour autant que je baisse les bras. J’utilise tous les moyens possibles, tous les canaux disponibles pour faire connaître mes gars. Comme on dit la force est dans le partage.”

Son entreprise n’est pas encore créée officiellement. Aussi, Rodix ajoute qu’il lui manque aussi toute l’équipe nécessaire pour produire le travail de qualité qu’il souhaite. Le jeune entrepreneur ajoute que l’appui des caciques du milieu lui manque cruellement. Voici les principales difficultés que le patron de Event’s Collabo rencontre.

Malgré tout, celui qui a pour modèle Régis Massimba, Ericson le Guide, Robert Brazza et Claudy Siar ne baisse pas les bras pour autant. Au contraire, ses projets sont nombreux. “Dans une premier temps, je souhaite faire asseoir le 100% musique urbaine et tradi-moderne. Un événement que j’aimerai faire chaque année à une date précise. Une discothèque 100% gabonaise pour ne citer que ceux-là.”

L’avenir en musique de Rodix

Le promoteur culturel ne se voit pas délocaliser sa structure. En effet, Rodix est de ceux qui pensent qu’il est mieux de décentraliser le showbiz. “Je pense aussi que recevoir d’autres artistes qui souhaitent bénéficier de nos services fera profiter notre localité.”

Et s’il a un conseil pour vous qui souhaitez vous lancer aussi, c’est de rechercher l’indépendance. “L’envie d’être indépendant n’est en aucune manière de l’orgueil. C’est simplement l’ambition de vouloir se développer personnellement et contribuer au développement de son pays ou de sa localité, par la création d’emplois directs et indirects. Pour au final, être son propre chef, et ne pas dépendre financièrement d’une quelconque personne.”

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter +d'infos