Accueil Artisanat COVID-19 : les artisans gabonais se mettent à la fabrication de masques de protection normalisés.

COVID-19 : les artisans gabonais se mettent à la fabrication de masques de protection normalisés.

Par Maëlla Séna Kassa Mbenga
Masques de protection

Bonjour chers viseurs ! J’espère que mon article vous trouve en excellente santé. Avec cette situation inédite de crise sanitaire mondiale liée au COVID-19, les masques de protection médicaux sont devenus la ressource rare que les nations s’arrachent.

Encore faut-il pour cela s’appeler France, Etats-Unis, Allemagne, etc. Nous assistons à la reconversion de certaines grandes usines en fabricants de masques et/ou solutions hydroalcooliques. Pour les pays en développement comme le Gabon, nous n’avons d’autre alternative que de nous en remettre à des solutions aussi bien pratiques que peu chères.

En effet, n’ayant pas de réelles industries capables de nous fabriquer des masques de protections médicaux à très grande échelle, l’Etat et les artisans se mettent ensemble pour nous proposer des solutions acceptables.

Espace libre

Mes chers lecteurs, nous allons reprendre la route de nos lieux de travail respectifs. Nous allons devoir à nouveaux vaquer à nos occupations habituelles. Mais tout ça se fera désormais et impérativement en ayant un masque sur son nez. A défaut de vous en procurer en pharmacie pour un coup moyen de 700 francs CFA l’unité, à usage unique et jetable entre 2 à 4 heures après utilisation, examinons les offres alternatives que nous présentent certains artisans locaux, qui ont vu là une opportunité à saisir. 

Je vous dresse donc une liste non exhaustives des adresses où vous pourrez vous procurer des masques de protection fabriqués selon les normes en la matière.

1. NConcept

L’initiative est de Nancy ANGUILE. NConcept met à votre disposition des masque certifiés par l’Agence Gabonaise de Normalisation (AGANOR). “Nous sommes certifiés AGANOR NGA2000 version 2020.” m’explique Nancy. “Nous travaillons avec du coton 100% ou glacé, de la gabardine et des filtres médicaux, comme conseillé par l’AGANOR. C’est évident que ça ne remplace pas le masque médical, mais nous suivons la procédure de l’institution de normalisation.” 

En effet, dans leurs prérogatives, les agents de l’AGANOR ont procédé à l’inspection des ateliers de Nancy ANGUILE et de son équipe afin de s’assurer du respect des consignes de fabrication. La coupe, le confort, etc. sont autant de critères que NConcept dit respecter. Aussi, Nancy assure que leurs masques de protection sont en forme de bec de lièvre pour minimiser les risques d’étouffement. 

Masques de protection

L’autre avantage que présente les masques artisanaux de NConcept c’est qu’ils peuvent supporter 10 cycles de lavage. Oui ! Vous avez bien compris, ils sont réutilisables. Toutefois, Nancy recommande de les laver avec de l’eau chaude et des produits pas trop agressifs. Avant le prochain usage, il faut aussi le repasser. Vous pouvez vous en procurer en appelant au +241 77 11 05 62. Ils coûtent 3 000 Fcfa l’unité.

2. Africaline

Nous vous l’avons présentée il y a quelques semaines ici. Adeline AGOUNKPÉ a résolument l’esprit entreprenant. Bien qu’intervenant dans la mode à l’origine, elle aussi a fait le choix d’orienter une partie de son activité dans la fabrication de masques de protection.

Masques de protection

“Ma certification est en cours d’acquisition. Normalement, d’ici quelques 3 ou 4 jours ce sera bon. Nos masques de protection sont fabriqués à base de coton wax, molleton, popeline 100%. Ils sont réutilisables et lavables jusqu’à 7 fois.” Vous l’aurez compris, passer par l’AGANOR permet de définir des standards auxquels les entrepreneurs se plient. Les masques d’Adeline sont au coût unique de 2 500 Fcfa. Pour en acheter, commandez au +241 77 58 91 60 ou sur sa page Facebook.

3. Origines

Je peux dire, sans risque de me tromper qu’ils sont les premiers à avoir obtenue le certificat de respect des normes de fabrication des masques artisanaux délivré par l’AGANOR.

Ce qui s’explique d’ailleurs très bien, puisque Brigitte NSIE NAMI, qui en est la directrice générale, a participé à la mise en place de cette norme. Chez Origines, les masques sont aussi en pagne, molleton et popeline. “Ce qu’il faut savoir c’est que les normes édictées par l’AGANOR, permettent également de montrer comment utiliser les masques artisanaux. Parceque sinon, ils pourraient se transformer en moyen de contamination et sera alors détourné de son objet initial.” me confie Brigitte lors de notre entretien.

Masques de protection

Le prix unitaire est fixé à 3 500 Fcfa chez Origines. Et, vous pouvez passer votre commande au +241 66 25 34 34 ou sur leur page Facebook. Mais préférez Whatsapp, c’est mon conseil.

4. Ya Siya

Elle est la dernière arrivée. Et en tant que cadette, elle affiche déjà une stratégie commerciale qui va certainement bousculer ses aînés. En effet, en plus de respecter les normes imposées par l’AGANOR, Ya Siya propose ses masques à 1 500 Fcfa l’unité. Bunny Claude qui en est la fondatrice m’explique : “Nous nous sommes associés à des artisans stylistes afin d’apporter notre pierre à l’édifice. Nous avons obtenu le certificat de normalisation qui nous permet de fabriquer des masques répondant aux normes de l”AGANOR.”

Masques de protection

Pour compléter sa stratégie agressive, Ya Siya propose des packs en fonction du secteur d’activité. “Pour ceux qui exercent dans l’humanitaire, nous allons jusqu’à 800 Fcfa, voire 500 Fcfa pour aider.”

Si vous optez pour Ya Siya, contactez-les au +241 60 05 14 99 ou sur leur page Facebook.

5. L’Atelier d’Anita

Alors que tous les ateliers précédents sont situés à Libreville, celui d’Anita est à Port-Gentil. Dès l’apparition des premiers cas d’infection à ce virus, Anita avait posté ses masques. Fabriqués alors sous inspiration entrepreneuriale, elle n’avait pas encore arrimé ses produits aux normes.

Depuis lors, elle a tenté de joindre les autorités de Libreville pour se mettre en règle. Ces dernières lui ont simplement conseillé de suivre les instructions de fabrications contenues dans la norme. En effet, les déplacements étant interdis, Anita ne peut se rendre à Libreville pour présenter ses produits et ainsi obtenir le précieux sésame.

Cependant, elle m’a confié travailler en respectant désormais les normes de fabrication de l’AGANOR. Si vous êtes à Port-Gentil et ses environs, contactez-la au +241 77 33 24 02 ou sur sa page Facebook.

Si vous aussi souhaitez saisir cette opportunité et vous lancer dans la fabrication de masques de protections artisanaux, téléchargez la norme de l’AGANOR ici. Ensuite, effectuez votre demande de certification en cliquant ici. Quant à moi, je vous donne rendez-vous pour un autre article très bientôt.

Suivez-nous sur Facebook, LinkedIn, Instagram, Twitter ou envoyez “VISEUR” au +241 07 34 18 60 par WhatsApp pour vous inscrire à nos listes de diffusion.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter +d'infos