Accueil L'Instant Coaching Laissez éclore le talent de vos enfants et faites-en des adultes épanouis !

Laissez éclore le talent de vos enfants et faites-en des adultes épanouis !

Par Maëlla Séna Kassa Mbenga
Talent des enfants

Je viens de finir un film. Il s’agit de Jack Reacher : Never go back, avec Tom Cruise. Pour vous la faire courte, dans le film on lui apprend qu’il a une fille. Il prend contact avec elle et découvre qu’elle dessine très bien. La mère de cette fille, une ancienne toxicomane en réinsertion sociale, a dû la laisser aux services sociaux qui se sont chargés de la placer dans des foyers d’accueil.

Voleuse patentée, cette jeune fille sait aussi très bien dessiner. Mais, elle ne croit pas du tout en son talent. Problèmes d’estime de soi, certainement engendrés par une vie sans véritable figures d’autorité parentale. Toujours est-il qu’après une aventure intense qui va la rapprocher de Jack Reacher, elle va le faire grimper dans son amour. Ce dernier, jouera le rôle du père qu’elle n’a jamais connu et qu’elle aurait assurément aimé avoir. A la fin du film, Jack Reacher lui dit : “N’arrête surtout pas, parce que tu as vraiment du talent.” C’est cette phrase qui m’a inspiré cet article.

Combien de choses pouvons-nous permettre à nos enfants de réaliser juste avec ce type de phrase ? Y avez-vous déjà réfléchi ? Dans cet article, je parle d’enfant sans distinction de sexe. Il s’agit aussi bien de garçon que de fille.

 

Sortez du cliché “Aie de bonnes notes à l’école pour réussir ta vie”

Depuis que je tiens ce blog, je rencontre des talents incroyables, tous aussi divers que variés. La plupart du temps ce sont des gens qui ne sont pas allés très loin à l’école. Pourtant, le métier qu’ils ont choisi d’embrasser leur permet de mener une vie décente. Tenez par exemple, avec mon compagnon une fois, nous avons décidé de repeindre le salon et d’y inscrire une fresque. Nous avons appelé Nick MOUSSOUNDA. Le gars c’est un crack dans son domaine. J’étais trop satisfaite de son job à la fin de l’ouvrage.  Vous pourrez vous faire votre propre opinion en regardant les photos. 

Arrosez le talent de vos enfants

Nick MOUSSOUNDA peignant une fresque murale…

Bref, nous lui avons payé ce qu’il avait demandé. Restés seuls mon compagnon et moi, nous nous sommes amusés à faire le calcul pour voir ce qu’il pourrait gagner par mois, s’il avait un client par jours ouvrés (20 jours au total). Nous avons trouvé 1 400 000 Fcfa. Le salaire de plusieurs fonctionnaires et travailleurs du secteur privé au Gabon. 

Je vous en parle pour vous montrer que pour bien gagner sa vie, votre enfant n’a pas nécessairement besoin de faire de longues études universitaires. Nick a fait l’ENAM (Ecole Nationale des Arts et Manufactures) de Libreville. Dans la capitale, ce n’est pas une école que certains parents mettent en première intention pour leurs enfants. Tout le monde veut que son enfant soit dans une école de management ou passe le concours des douanes. Ne me demandez pas pourquoi. Ca sonne certainement plus beau auprès des voisins. J’en sais rien. Mais, au Gabon, les gens sont plus fières de dire “Mon enfant est à l’institut de gestion” que “Mon enfant est à l’ENAM”.

Il y a des parents qui se découragent quand ils s’aperçoivent que leurs enfants ne s’intéressent pas à l’école. Ou qu’ils ne leur ramènent pas de bonnes notes. C’est un tantinet décevant, je peux le comprendre. Mais, cette réaction est souvent due au “qu’en-dira-t-on ? ” auquel leur dialogue intérieur les soumet. 

Le regard des autres, encore et toujours. J’ai des questions pour vous qui êtes sans cesse conditionnés par votre entourage. Est-ce qu’ils viennent payer vos factures ces autres pour qui vous vivez ? Pourquoi leur avis compte-t-il autant pour vous ? Laissez-moi vous dire que la plupart du temps, ces personnes sont trop occupées à vivre leur vie. La vôtre ne les intéressent pas toujours. Alors, arrêtez de prendre de mauvaises décisions parce que vous pensez à la place des gens.

 

Aidez vos enfants à trouver leur voie

Vous allez me demander comment faire pour trouver la voie de votre enfant. En réalité, ce n’est pas très compliqué. Dès le petit âge déjà, chaque enfant a ses singularités. Chez moi par exemple, je sais que l’aînée (11 ans) m’a hissée sur un certain piédestal. A cause de cela, elle voudra faire les mêmes choses que moi. Tout comme je l’étais, elle est très douée en sciences et se défend aussi très bien dans les autres matières. Je ne serai pas étonnée qu’elle choisisse un métier scientifique. Même si elle peut également briller ailleurs. Elle est donc plutôt polyvalente. Ma deuxième a 7 ans. Elle est très branchée mode. C’est la fashionista de la tribu. Elle adore la beauté, les strass et les paillettes. Là aussi, je ne serai pas surprise qu’elle s’oriente vers ce monde. Le dernier a 3 ans, c’est le boucan qui l’intéresse pour l’instant.

Tout ceci pour vous dire que si vous prenez le temps d’observer, vous détecterez très vite un ou plusieurs domaines dans lesquels votre enfant s’épanouit. Soyez attentifs à ce qui le touche particulièrement : les programmes télévisés, les jeux qu’il pratique… Intuitivement, il est tenté de faire ce qui le passionne. Pour les plus grands, c’est encore plus simple, il vous suffit de leur demander. Et, si vous avez établi un certain niveau de dialogue et de confiance avec eux, ils vous diront vers quoi ils veulent aller.

Arrosez le talent de vos enfants

Les gens, restez concentrés. Regardez juste la fresque…

Dès que vous avez découvert la voie qui attire votre enfant, documentez-vous dessus. Il n’est certainement pas le premier à être attiré par ça. Recherchez des mentors chez qui il peut apprendre le métier. Ca peut être une école, ou une personne qui possède une entreprise dans ce secteur d’activité. Vous avez constaté que votre fille a une jolie voie et s’épanouit dans la chanson ? Achetez-lui un micro. Inscrivez-la dans une chorale… C’est comme ça que vous lui montrerez votre soutien et qu’elle prendra progressivement confiance en elle.

 

A ne surtout pas faire avec vos enfants !

Une chose à ne surtout pas faire, c’est vivre votre rêve par procuration. Ce n’est pas parce que vous n’avez pas pu être médecin, avocat, ou pilote d’avion que vous allez déporter vos rêves sur vos enfants. Si ça marche pour certains, la majeur partie du temps, ce genre de parents fabriquent des médecins, avocats ou pilotes frustrés. Leur travail en est affecté. Ils sont désagréables avec leurs patients, ou clients et ne sont jamais satisfaits de ce que leur métier leur procure comme avantages. Ce sont des personnes insatiables.

 

A faire avec vos enfants !

Vous devez plutôt encourager votre enfant dans la voie qu’il a choisi. Ne vous limitez pas qu’à lui dire “Bravo ! Je suis fière de toi.” Lorsqu’il organisera sa première exposition de photos, ou son premier défilé de mode, soyez là. Vous êtes un influenceur pour vos enfants. Chaque mot que vous sortez de votre bouche s’inscrit à jamais dans son esprit. Chaque geste que vous posez à son endroit, le marque à vie. Choisissez des mots qui feront plutôt germer la graine que Dieu a plantée en lui. Dites-vous bien que vos actions d’aujourd’hui façonnent l’adulte de demain. S’il est porté vers la peinture, achetez-lui du matériel pour qu’il perfectionne son art. Inscrivez-le à des cours d’art plastique par exemple.

Le rêve de tout parent est de voir son enfant heureux et épanoui. C’est à cela que vous devez aspirer. Si au passage il peut devenir riche et célèbre, c’est un bonus. Alors, encouragez vos enfants à faire leurs devoirs. A être les meilleurs en classe si vous voulez. Mais, ne perdez jamais de vue ce que “EUX” ils veulent vraiment pour leur vie.

 

Mes pratiques avec ma tribu

Pour ceux qui me demanderont si je le pratique avec mes propres enfants, la réponse est oui ! Je leur dis de bien étudier, parce que malheureusement notre société est encore attachée aux diplômes. Mais, je ne les critique pas non plus pour leurs orientations. Je suis avec eux sur leur voie. Ce qui est important pour moi c’est d’en faire des humains épanouis qui apporteront le bonheur et la joie partout où ils iront.

Je salue au passage Doriane et sa fille Théa qui joue au tennis. J’ai aussi découvert Ayilé Ekomy, la fille des artistes Wonda Wendy et Ekomy Ndong que ses parents poussent beaucoup. Un gros big up  à tous ces parents qui ont choisi d’accompagner leurs enfants sur la voie que Dieu a tracé pour eux. Qui sait ? Ce sont peut-être les futurs Michael Jordan !

Et vous ? Comment faites-vous avec les vôtres ? Dites-le moi en commentaire. Abonnez-vous à ma page et à celle du blog pour ne rien rater de mes “Instants Coaching”. Je vous envoie plein d’ondes positives. A très bientôt !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter +d'infos