Accueil Focus 5 routines pour me maintenir motivée et boostée à bloc !

5 routines pour me maintenir motivée et boostée à bloc !

Par Maëlla Séna Kassa Mbenga
5 routines motivation

Un jour, alors que je discutais avec un ami, Yann Gavin MAYILA, il m’a posé une question-colle. C’était pour un projet d’émission web et il interviewait des inflluenceurs du web gabonais. Même si je ne me suis jamais considérée comme tel, j’étais très flattée qu’il pense à moi pour son émission.

Ce jour donc, vous disais-je, il m’avait demandé de me préparer à répondre à la question suivante : “Comment une motivatrice fait-elle pour toujours rester elle-même motivée ?” C’est d’ailleurs ce jour qu’il m’a informée de mon titre de “motivatrice”. (Rires)

J’avoue que sa question m’a pas mal donné à réfléchir. D’ailleurs, ça me rappelle une autre conversation. Lusteve, une amie entrepreneure, m’avait aussi fait cette réflexion une fois : “Dis-moi, il ne t’arrive jamais d’avoir le moral dans les chaussettes ? Comment tu fais pour être toujours aussi énergique et déterminée ?” Je lui ai alors répondu quelque chose qui ressemblait à : “J’ai mon lot de bons et mauvais jours. Mais, je ne m’accorde pas le luxe d’être dans le noir trop longtemps. Je déteste ça ! Ca ne m’apporte rien de me plaindre de ce qui me dérange.”

Tout ceci pour dire que ce n’est pas parce qu’on donne bien le change que nos vies sont de longs fleuves tranquilles. Il y a des moments où il me semble que l’enfer s’ouvre sous mes pieds. Bon, de moins en moins parce que j’apprends à prendre les choses maintenant avec beaucoup de calme et de hauteur.

Beaucoup de travail sur soi conduit à la maîtrise de soi…”

Un autre moment de ma vie qui est pénible c’est quand j’ai mon mois. Je ne vous raconte pas quand mes hormones rentrent dans la danse. Il faut beaucoup de maîtrise pour ne pas devenir folle. Un coup on est triste à en crever. L’instant d’après, on déteste tout et absolument tout le monde. Le festival des émotions quoi ! C’en est épuisant.

Avis aux hommes : si vous voulez la paix dans votre foyer, étudiez le cycle de votre femme. A l’approche et pendant ses menstruations, évitez les engueulades et prises de bec inutiles ! 

5 routines pour me maintenir motivée et boostée à bloc !

 

Alors, plus d’un an après ces échanges, j’ai eu envie de vous partager les 5 choses que je fais pour rester moi-même motivée. Mais avant, j’aimerai vous dire que pour moi, être motivé est synonyme de toujours trouver la force de faire ce qu’on aime, de poursuivre notre but chaque jour sans jamais se lasser. Une chose est d’avoir un projet ou une idée de projet. Une autre est de toujours garder la motivation pour poursuivre son rêve au fil des jours.

Voici donc, par ordre croissant, ce que je fais pour maintenir le cap jour après jour :

1. J’écoute de la bonne musique pour rester motivée

Ca n’a peut être l’air de rien, mais ça m’aide beaucoup. A la base je n’ai pas vraiment de préférence. Même si avec l’âge je danse volontiers plus sur des tubes des années 2 000 que sur les sons bruyants d’aujourd’hui. C’est à croire que plus on évolue dans le temps, moins les générations aiment la paix. (Rires)

Plus sérieusement, essayez et vous verrez. Parfois, un bon morceau de musique suffit à vous donner le coup de fouet dont vous avez besoin pour vous (re)mettre en scelle. Pour savoir ce qu’il me faut comme musique, j’écoute beaucoup mon “Moi” intérieur. Est-il plutôt gospel, zouk, slow, jazz, dancehall, ou carrément musique du terroir aujourd’hui ? Dès que j’ai trouvé, je mets la musique à fond et me lance dans un karaoké de la mort !

Les chansons avec un message de motivation sont celles que je mets en haut de ma playlist. En ce moment, je passe en replay “Spirit” de Beyoncé Knowles. Bon, il faut aussi dire que c’est ma chanteuse préférée. Un modèle même !

2. Je regarde des spectacles d’humour

Rien de tel qu’un bon one-wo/man show après une journée de travail épuisante, pour me détendre et faire voyager mon esprit et mon cerveau vers des choses plus agréables, et plus drôles à entendre.

Cette routine, un peu comme la première, contribue davantage à me mettre de bonne humeur. J’en ai besoin pour cultiver la positivité et l’écoute de nos clients qui peuvent parfois se montrer un tantinet difficiles.

Ici aussi, je n’ai pas vraiment de préférence. J’aime l’humour sans frontières tant qu’il n’est pas glauque. Je ris de tout ou presque. De Laurent Baffie à Bun Hay Mean (un chinois super marrant)… je regarde tout. J’aime bien aussi la jeune génération d’humoristes. Je vous conseille par exemple Hervé Kiményi. Il est rwandais et j’ai même eu le privilège de l’interviewer pour le compte du blog. L’autre que je vous recommande chaudement c’est Roman Frayssinet. Alors lui, il a un style bien propre à lui. Je l’a-do-re !

Enfin, il y a aussi les humoristes 2.0. Entre Andrew Le Gaboma, et Les Conneries d’Eks, en passant par Yvidero… La brochette est bien fournie sur Facebook.

3. Je regarde des vidéos de coaching et de motivation sur YouTube.

Depuis que je suis en Côte d’Ivoire, YouTube est devenu mon terrain d’apprentissage favori. Le fait de ne pas avoir de télévision m’a un peu contrainte à m’orienter vers ce réseau social.

Cela a été une très bonne chose parce que ça m’a permis de découvrir comment il fonctionne. Ca va m’être utile bientôt. Mais aussi parce que j’y ai découvert Sadhguru. C’est un maître spirituel hindou. Il a une très grande sagesse et enseigne des choses les plus essentielles et fondamentales de la vie. 

Il y a aussi le coach David Lefrançois et Sonny Court que je regarde beaucoup. De même que d’autres youtubeurs qui sont dans la thématique de développement ou motivation personnelle. Toutefois, cette routine pour rester motivée consomme beaucoup (beaucoup) de data… Loool.

5 routines pour me maintenir motivée et boostée à bloc !

4. J’évite d’être entourée de personnes critiques et négatives

Il n’y a pas plus “tue-la-gnac” que les gens qui se plaignent H24 ! Et le pire c’est que même quand tu cherches à les aider à trouver des solutions à leurs problèmes, ils trouvent des failles dans tes solutions. Je ne sais pas si vous voyez le type de personnes… C’est le genre à qui vous dites : “As-tu essayé de faire ceci ou cela ? En principe, en le faisant, tu devrais voir les choses s’améliorer.” Elles vous rétorquent à chaque fois : “Même si je fais ça, ça ne va rien changer !”. Vous voyez le genre de personnes dont je parle ou pas ? A la limite, elles semblent ne pas vouloir sortir de leur cycle de “je-broie-du-noir”.

J’évite aussi, mais alors là comme la peste, les gens qui sont critiques. Que ça soit à mon endroit où sur une autre personne. Si tu n’es pas capable de sortir des choses constructives de ta bouche, je ne vois vraiment pas l’intérêt de rester avec toi.

Celles qui méprisent mon statut de blogueuse aussi, j’évite. Parce qu’elles ne comprennent pas, souvent elles jugent et négativement. Même si je comprends leur attitude, je préfère ne pas les garder dans mon entourage.

Ce que je privilégie, ce sont les moments avec mon compagnon, mes enfants et mes proches. C’est le plein d’ondes positives assuré à chaque fois. Ca me permet de rester connectée à la réalité en plus d’être motivée. Donc, je maximise le temps avec eux du mieux que je peux.

5. Me maintenir motivée c’est surtout garder à l’esprit mon “WHY ?”

Cette routine est la plus importante de toutes. Pour faire court, le “WHY ?” est la raison pour laquelle on décide de faire quelque chose.

Si j’écris, ce n’est pas parce que je m’ennuie comme plusieurs personnes me l’ont déjà dit. Je ressens réellement le besoin de partager avec les autres humains les leçons que j’ai reçues de la vie. Je me dis que si elles peuvent inspirer ne serait-ce qu’une seule personne quelque part dans le monde et l’aider à améliorer sa vie, j’aurai atteint mon objectif. Changer le monde, une personne à la fois. Avoir un réel impact positif dans la vie des gens. Contribuer à l’épanouissement de mes lecteurs. Voici mon “WHY ?”.

Parfois, je fais le syndrome de la page blanche. Pendant ces moments, je n’ai vraiment aucune inspiration. C’est le désert complet dans ma tête. D’autres fois, je n’ai carrément pas envie d’écrire. Je veux juste mener une vie sans ordinateur.

Dans ces moments-là, la réalité vient me rattraper sans que je demande mon reste. Des fois sous forme de sollicitations. Certaines autres fois sous des formes différentes. Mais, quoi qu’il en soit, il y a toujours quelque chose pour me ramener à la réalité que j’ai choisi de me créer.

Quand on a le coeur résolument tourné vers les autres, on n’a plus réellement de vie à soi. Donc, pour rester vraiment motivée, je prends un temps dans la journée pour pratiquer le silence et une séance de visualisation de tout ce à quoi j’aspire dans la vie. Cette expérience me redonne le carburant nécessaire pour redécoller à pleins tubes !

 

Et vous ? Que faites vous pour garder la motivation nécessaire à la poursuite de vos buts ? Ecrivez-les moi en commentaires, nous en discuterons.

Je vous envoie pleins d’ondes positives. Abonnez-vous à ma page Facebook pour ne rien rater de mes Instants Coaching.  A très bientôt ici-même !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter +d'infos