Accueil Hôtellerie / Restauration Stéphanie DITENGOU troque sa Licence contre un tablier de pâtissier.

Stéphanie DITENGOU troque sa Licence contre un tablier de pâtissier.

Par Maëlla Séna Kassa Mbenga
Stéphanie DITENGOU

Stéphanie DITENGOU, notre étoile du jour, a fait de la pâtisserie son domaine de prédilection. Forte des deux nations qui la composent, la Russie pour sa maman et le Gabon pour son papa, c’est avec le pas décidé et une fière allure qu’elle s’en va à la conquête de ce créneau fortement concurrentiel et très masculin. Dans la capitale librevilloise, elle a installé son atelier magique, et se distingue peu à peu dans le milieu.

Pâtissière de cœur, allons à la rencontre de celle qui a refusé de se laisser abattre par les circonstances de la vie, ou par ce que pouvait dire son entourage. Elle a décidé de prendre à bras le corps son destin.

Impossible n’est pas…FAFARI

Ce n’était pas un pari gagné d’avance. Elevée et ayant grandi au Gabon, Stéphanie DITENGOU est l’aînée d’une sœur. La future madame FAFARI s’envole pour la France pour suivre une formation en communication après l’obtention de son BAC B. Dotée d’un DUT en multimédia, son parcours s’achève avec une Licence professionnelle en communication publicitaire.

De retour au pays et elle ne parvenient pas à trouver de travail lié à sa formation. Elle se retrouve dans la vente et travaille simultanément dans une agence de communication en tant qu’infographe en freelance. Au bout de deux années… c’est le déclic. Elle choisit de se perfectionner en pâtisserie. C’est le début de sa réorientation professionnelle qui durera un an au pays de la liberté.

Pâtissière dans l’âme et au grand cœur…

S’il y a bien une chose qu’elle a toujours su faire, c’est se servir de ses mains pour réaliser de succulents et appétissants gâteaux. Dès l’âge de 10 ans, elle arborait déjà le manteau de chef d’orchestre et coordonnait cousins, cousines, frères et sœurs de sa famille.  Tout le monde, la main à la pâte pour son ‘’son premier gâteau sophistiqué’’. Résultat : c’était un succès !

C’est en l’honneur d’un petit garçon de 1 an qui devait fêter son anniversaire mais n’arrivait pas à prononcer correctement son prénom Stéphanie qu’est né… FAFARI.

Au-delà de ces quelques heures passées dans la toute petite cuisine de son enfance, c’est à Strasbourg que tout a commencé. Avec un peu de temps libre, beaucoup de matériel, des ingrédients disponibles, et à moindre coûts, Stéphanie testait des recettes et se faisait un réel plaisir de les offrir. « Ma sœur me disait : Vends-les ! Mais, j’étais encore réticente » dit-elle.

Un jour, contre toute attente, arrive la première commande d’un de ses amis. « C’est le début de l’aventure à petite échelle » dit Stéphanie. De là est partie la renommée de ses réalisations grâce à un travail de qualité mais aussi grâce à l’encouragement de ses proches.

Richesse d’une aventure souvent parsemée de petites embûches

Tenir ses engagements auprès de la clientèle est un parcours qui n’est pas sans combats. Les contraintes à affronter dans la pâtisserie ne sont pas des moindres. Le réapprovisionnement en matières premières s’avère parfois compliqué. Il faut le faire souvent depuis l’étranger. Même climat est horriblement incompatible à la pâtisserie. Humide et chaud, il rend difficile la tenue des décors.

Tous ces challenges participent à agrémenter l’aventure. Ils permettent à Stéphanie DITENGOU de trouver les parades adéquates à chaque situation qui se présente. C’est cela qui forge notre étoile. Ce sont les plus beaux souvenirs qui restent en mémoire.

« J’ai réalisé un gâteau relief en forme de chaussure (Jordan). Je n’imaginais pas devoir passer une nuit entière là-dessus. Heureusement, je n’ai pas travaillé le jour suivant ! » indique Stéphanie DITENGOU en partageant ses commandes les plus complexes avec nous.

Stéphanie DITENGOU

« Il y a aussi eu la conception d’un wedding cake pour mon premier mariage. Je devais faire mes preuves. Mais comment réaliser le montage ? Avec quoi ? Comment le transporter ? Comment organiser sa sortie le jour de la cérémonie ? Mais quand au final le client apprécie et ne soupçonne à aucun moment les périodes de doute et de stress, mon cœur est juste en joie.»

 

Un futur ambitieux où la passion reste au rendez-vous

A ce jour, FAFARI Pâtisserie est une petite structure qui fonctionne sur commande. Pourtant Stéphanie ne cache pas son ambition de voir exposer ces excellentes œuvres dans une boutique vitrine. Un lieu où sa clientèle et les férues de petites gourmandises pourraient se délecter de son savoir-faire. Elle ambitionne d’ouvrir une chaine de pâtisseries à travers le Gabon et pourquoi pas dans le reste de l’Afrique et du monde.

C’est par son propre témoignage et au travers de son expérience qu’elle veut impacter les gens et ceux qui souhaitent entreprendre autour d’elle. « Il faut se battre et se préserver. Conseille la jeune femme. La concurrence grandit. Mais, quand on est sûr de soi et de son talent, on peut toujours se dépasser et atteindre ses objectifs. L’entrepreneuriat au Gabon est en plein essor. Prendre exemple sur ceux qui ont fait le pas, voir ceux qui ont réussi, est un vrai boost. »

FAFARI se distingue par l’originalité des décors, la personnalisation de ses gâteaux et surtout l’aspect santé qui lui tient à cœur. La structure veille pour cela à utiliser des produits de choix, mais surtout au dosage des ingrédients.

Appelez et commandez chez Stéphanie

Au bout de notre formidable rencontre avec cette pâtissière qui se fraye au fur et à mesure un chemin certain vers le sommet, nous ne manquerons certainement pas de prendre rendez-vous avec l’histoire en passant commande. Pour rester connecté et suivre l’actualité de son œuvre n’hésitez pas de visiter sa page Facebook et à la recommander. Notons que FAFARI Pâtisserie reste l’une des rares autochtones à se hisser à ce niveau de la compétition dans un secteur à forte connotation étrangère !

Nous ne pouvons que lui souhaiter plein succès et un bel avenir. Contactez Fafari Pâtisserie par téléphone aux heures d’ouverture au +241 04 75 96 29.

A très bientôt !

Copywright : Tatia Larisse BUCKANDU

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter +d'infos