Accueil Communication / Multimédia Dolane GUIYELIGOU nourrit de grandes ambitions pour son village.

Dolane GUIYELIGOU nourrit de grandes ambitions pour son village.

Par Maëlla Séna Kassa Mbenga

Le “bouloilou” est un mot issu des ethnies du sud du Gabon. Ce n’est pas un terme qu’on qualifierait de positif. En effet, il traduit l’attitude d’une personne qui en fait toujours un peu trop. Quand on te dit “Tu as le bouloilou”, c’est que tu aimes te mêler de ce qui ne te regarde pas ou que tu aimes faire le m’as-tu-vu… Bref, ce n’est jolie jolie comme qualificatif.

Dolane GUIYELIGOU, la deuxième de ce mois dédié aux blogueurs africains, en a pourtant fait sa marque de fabrique. “Miss bouloilou” ou “Dodo Morning” comme je l’ai enregistrée dans mon répertoire, est une jeune femme qui aborde presque tous les sujets.

Elle parle de tout…ou presque.

Sur son blog, Dimbu di Dolane,  elle traite des questions de musique, de lifestyle, ou donne son avis sur les actualités people gabonaises, quand elle ne teste pas des produits, restaurants et autres lieux du pays.

Espace libre

C’est une féministe convaincue et une africaniste que j’ai le plaisir de côtoyer dès que l’occasion se présente. Détentrice d’un DUT en Sciences et Techniques de L’information et de la Communication, Dolane GUIYELIGOU dit être touchée par les sujets en rapport avec l’éducation et la lutte contre le SIDA.

Quand elle n’écrit pas sur Dimbu di Dolane (Le village de Dolane en français), elle s’entoure des siens et voue une certaine admiration à son père.

Le blogging a été assez bénéfique pour elle.

En décidant de tenir ce blog, autour de la musique, la santé, la beauté, les news, les événements…, “J’avais envie de partager ma vision de la vie et de l’Afrique. Simplement parce que c’est autour de ça que tourne ma vie. J’aime parler, danser et chanter.” me dit-elle.

Agée de 25 ans, notre blogueuse ambitionne de faire de son site une référence au Gabon d’ici 2 ans. “Il va falloir allumer la torche de la sagesse et travailler pour s’imposer.”

En dehors du blogging, j’ai aussi découvert une manager d’artistes. L’apport considérable de son activité de blogueuse est un carnet d’adresses assez fourni et surtout une expérience inouïe.

Ne cherchez pas à faire comme moi… Partagez la personne que vous êtes et la passion qui vous anime.” conclut-elle assez rapidement.

Un peu sur ma faim, je vous invite à faire un tour dans le village de Dolane. Découvrez l’univers de la plus “pointue” des blogueuses gabonaises.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter +d'infos