Accueil Art / Spectacle Jeff IKAPI, ou quand la caricature se conjugue en gabonais.

Jeff IKAPI, ou quand la caricature se conjugue en gabonais.

Par Maëlla Séna Kassa Mbenga

Hello, hello ! C’est une autre semaine qui s’achève avec son lot de surprises, bonnes ou mauvaises. Sur votre blog, nous vous avons présenté encore plus de portraits, tous aussi inspirants les uns que les autres.

Comme j’adore tout ce qui est humour fin, c’est tout naturel que j’ai choisi de finir la semaine en beauté avec Jeff IKAPI, le caricaturiste gabonais dont on ne parle pas assez je trouve. Est-ce une stratégie du personnage qui, il faut le dire, est quelqu’un qui m’a semblé assez réservé ? Ou, est-ce simplement dû au fait qu’on ne s’intéresse pas souvent à nos talents ?  Dans tous les cas, découvrons ensemble celui qui se cache derrière les personnages de Simplo, Muréri et Tchikwang désormais.

Jeff a 30 ans, c’est auteur de bandes dessinées et un caricaturiste accompli. Ce jeune gabonais a fait ses classes primaires à l’EAPEC et son secondaire, il l’a fait au Lycée Djoué Dabany. Après l’obtention de son baccalauréat, il a suivi une formation en infographie au Maroc. “En ce qui concerne le dessin, la BD et la caricature, je suis un autodidacte.” Me précise Jeff.

Espace libre

 

Des débuts prometteurs

Lancée en 2006, sa carrière artistique débute sur le plateau de l’émission télé Espace Jeune. Cette émission culte de la première chaîne de télévision nationale. “Elle s’appelait RTG 1, à l’époque.” Se remémore-t-il.

Un an après, il fait mon entrée dans la presse écrite, dans les colonnes du journal satirique “Le Nganga”. “J’ai dû interrompre cette collaboration à cause de mon départ pour le Maroc en 2010. De retour au Gabon en 2012, j’ai travaillé pour le média en ligne “Gabonews” jusqu’en 2015. Puis, j’ai brièvement fait mon retour dans le journal Le Nganga. A présent, je collabore en freelance avec le site Gabon Média Time.”

Jeff a trois albums de bande dessinée à son actif. Le croqueur croqué, publié en aux éditions l’Harmattan en France en 2014, le tome 1 de Simplo publié aux éditions Raponda Walker en 2014 et le tome 2 édité par les éditions Ntsame en 2016.

Bien qu’il ne soit engagé pour aucune cause particulière, Jeff se décrit comme quelqu’un de profondément humaniste. C’est aussi un gros passionné de musique (rap en particulier), de cinéma et de foot.

 

Ses attentes en tant que caricaturiste

Jeff IKAPI découvre la bande dessinée à travers les albums et magazines que sa mère lui achetait alors qu’il était tout petit. “J’ai découvert la caricature en lisant les journaux achetés par mon père. A l’âge de 12 ans, j’ai appris qu’être dessinateur était un métier, j’ai donc décidé de l’exercer plus tard.”

Pourtant, ce n’est pas aussi simple qu’il y parait. Être caricaturiste comporte des difficultés. Jeff m’explique : “La principale difficulté pour un caricaturiste est de trouver un journal qui puisse lui donner du travail et le payer convenablement.”

Après les événements malheureux d’Août 2016, il fait une sortie remarquable en prenant clairement position dans un article publié sur Gabon Média Time. Ce qui n’a fait que renforcer le lien entre ses fans et lui. “En 2016, je n’avais fait que m’exprimer en tant qu’humaniste. Je ne fais pas de politique, donc je n’ai jamais été inquiété suite à mes propos.”

Aujourd’hui, l’homme accorde une attention toute particulière à son talent. “Je n’ai pas d’attentes particulières. Avec l’avènement d’internet, j’ai décidé de me prendre en main. Je suis conscient de mon potentiel, donc je n’attends pas qu’on me tende la perche.”

 

Une mentalité de “winner” qui paie

Cette attitude de confiance en soi a pour effet de lui ouvrir des portes. En 2010, il remporte le premier prix d’un concours national de création d’affiches sur la sécurité routière, organisé par le ministère des transports. “En 2015, j’ai été sélectionné pour faire parti de la communauté Mondoblog de RFI et la même année j’ai été invité par eux pour suivre une formation à Dakar au Sénégal.”

Des succès qui n’arrivent pas par le fait du hasard. Jeff croit en lui et en son potentiel. Un talent parfois malmené en local. Jeff répond d’ailleurs ceci à ses détracteurs : “On ne peut pas plaire à tout le monde. Ils sont libres de ne pas apprécier mon travail, je me gère avec ceux qui l’aiment.”

 

Des personnages “en veux-tu ? en voilà !”

Ainsi que je l’ai mentionné en introduction, Jeff a déjà créé plusieurs personnages de BD. Le plus connu (du moins celui que je connais le mieux) est Simplo. “Simplo est une caricature du gabonais lambda. Je l’ai créé par hasard sur ma fan page Facebook en 2011 et le public a adhéré. Simplo n’est pas mon alter ego, même s’il m’arrive de le mettre dans des situations que j’ai moi même vécues.”

A Simplo s’ajoute Muréri, un chien vert qui brille par sa bêtise. Quand il se mèle à Simplo, ça détonne !  “Je viens de créer un nouveau personnage appelé Tchikwang. C’est donc un nouvel univers que je dois développer. Je vais aussi relancer la production des T-shirts de mon personnage Simplo qui sont très appréciés sur ma page Facebook. Sinon, des projets j’en ai des tonnes.” Attendons de voir ce qu’il nous réserve ce Tchikwang.

Vivre de son talent implique de développer des moyens de le “monétiser”. Jeff l’a bien compris. En plus de ses collaborations avec des journaux locaux, c’est aussi un entrepreneur aguerri. Il a lancé sa ligne de T-shirts imprimés “Simplo”. Sinon, il propose également de vous en faire à votre effigie. “Mon plus grand rêve a toujours été de gagner ma vie en exerçant le métier qui me passionne. Donc, le top pour moi c’est de toujours faire ce que j’aime, toute ma vie.”

Un conseil de Jeff IKAPI avant de fermer cet article : “A mes frères africains, je dirai juste de croire en eux, de s’accrocher à leurs rêves, les préserver jalousement et se battre pour les réaliser. Quelques soient les obstacles, toujours rester focus sur ses rêves. S’ils ne se battent pas pour leurs rêves personne d’autre ne le fera à leur place.”

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter +d'infos