Accueil Education « Hansy, Le copain de l’étudiant » le concept de Hansy ONDO OBIANG qui fait du bien en Ardenne.

« Hansy, Le copain de l’étudiant » le concept de Hansy ONDO OBIANG qui fait du bien en Ardenne.

Par Maëlla Séna Kassa Mbenga

Hansy Rudy ONDO OBIANG, Le copain de l’étudiant est né le 19 février 1993 à Libreville. Il est fang, originaire d’Oyem et de nationalité Gabonaise. Il obtient son baccalauréat B au lycée Djoué Dabany en 2013, puis un diplôme universitaire de technologie en Gestion Administrative et Commerciale des Organisations en 2015 . L’année d’après, il décroche son diplôme d’étudiant entrepreneur. “Actuellement, je prépare un diplôme d’état assistant de service social.”

Bonjour cher viseur !  C’est vrai, je prends beaucoup de liberté dans ma façon de vous présenter “nos” gens. Mais en réalité, j’essaie de nous sortir d’une routine.

Alors, aujourd’hui je vous emmène à la rencontre d’un jeune homme qui a le cœur sur la main. Une qualité qui se perd de nos jours. Hansy, ou Le copain de l’étudiant, comme il se fait appelé, crée ce concept à l’origine avec l’idée d’aider à l’intégration des étudiants fraîchement débarqués en France.

 

Naissance d’un concept original

C’est lorsqu’il était étudiant en DUT, qu’il pense à un projet de guide pour les étudiants de Charleville. Cependant, pour casser les barrières, il décide de remplacer guide par copain. “Je dirai que c’est depuis mon plus jeune âge que j’ai toujours été attiré par l’envie d’entreprendre. Je pense que j’ai beaucoup été aussi influencé par ma famille. J’ai réellement commencé par me projeter entrepreneur grâce à la musique et lorsque je suis arrivé en France, j’avais le sentiment de commencer une nouvelle période de ma vie. Faisant face à des difficultés d’intégration, j’ai donc songé à transformer ces difficultés en une force et me mettre au service des autres.”

Une attitude qui n’est pas pour le décevoir car aujourd’hui c’est en ardennais pur et convaincu qu’il parait dans la presse locale et est cité comme exemple.

Le copain de l’étudiant est une initiative personnelle. Cependant, avec le temps, Hansy souhaite s’entourer d’autres personnes qui partagent sa vision.

 

L’offre de services

Son projet a deux axes : d’une part l’accueil des étudiants internationaux et d’autre part la prévention auprès des jeunes qui rencontrent de grandes difficultés dans leurs milieux scolaires par la mise en place d’un accompagnement scolaire, d’une initiation aux activités sportives, culturelles et artistiques, avec un accent sur les TICE. “En ce qui concerne le deuxième axe, nous savons que 140.000 jeunes quittent le système de formation initiale sans obtenir une qualification équivalente au baccalauréat ou un diplôme à finalité professionnelle. Ce phénomène constitue un enjeu humain important, un défi social et un coût économique majeur pour la France. La spécificité de notre projet est que nous offrons un hébergement social aux jeunes, et travaillons sur la parentalité. C’est à dire que nous accueillerons les parents et leur proposerons des activités avec les enfants. Nous réfléchirons  avec les parents sur la cohérence éducative, la transmission des valeurs et nous  orienterons aussi les parents  vers les structures qui les rapprocheront de l’écrit et les aideront ainsi à participer à la réussite de leurs enfants.”

Parti de son expérience personnelle, à son arrivée dans la ville, il a rencontré beaucoup de difficultés pour s’intégrer. Il a dès lors pensé qu’une structure comme la sienne allégerait la tâche à ceux qui le succéderaient.

 

Le copain de l’étudiant et le Gabon

Jusqu’à preuve du contraire ses racines sont au Gabon, Afrique. Alors, pourquoi ne pas ramener et développer son concept au pays? “J’ai déjà commencé à mettre en place des choses pour le Gabon. Nous sommes encore à l’étape embryonnaire. Les choses prennent forme tout doucement. L’objectif c’est pouvoir téléporter l’expérience vécu ici en zone rurale au Gabon.”

Si vous allez étudier à Charleville-Mézières, peu importe votre nationalité, pensez à le contacter sur sa page Facebook ou par mail à ohansyrudy@gmail.com

Le copain de l’étudiant est aussi confronté à plusieurs difficultés. Hansy m’explique. “Lorsqu’on est en terre inconnue, ce n’est pas toujours évident d’être crédible auprès des gens surtout lorsqu’on est noir. J’ai donc dû aller à la rencontre des gens et des étudiants, chose qui n’a pas toujours été facile car toutes mes actions sont financées par ma poche.”

Hansy poursuit : “Mes challenges aujourd’hui sont de garantir un accueil chaleureux et bienveillant aux étudiants, les accompagner dans leurs démarches administratives et universitaires; accompagner ces étudiants dans leur immersion dans la culture française; aider les jeunes que nous accompagnerons à comprendre que l’ascension sociale passe par l’école et jouer un rôle de médiation auprès des familles et du corps enseignants pour que l’action soit sous la forme d’un carré : l’association, les familles, l’école et les bailleurs de fonds. “

 

Le mot de la fin

Hansy projette d’offrir un hébergement d’urgence à ses “protégés” dans un avenir assez proche.

Je vous laisse avec le traditionnel instant coaching de notre invité du jour. “Actuellement en Afrique (je ne généralise pas), pour se lancer dans quoi que ce soit, il faut avoir un pied dans la politique ou passer par des pratiques obscures. Je pense que lorsqu’on met l’amour au centre de ce que nous faisons, on peut effectivement toucher la sensibilité des gens qui nous entourent. On peut amener les gens à comprendre notre démarche et à y adhérer. J’invite la jeunesse africaine à suivre son intuition, et à se donner les moyens d’arriver à son objectif. N’attendez rien des autres mais, tout de vous d’abord.”

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter +d'infos