Accueil Commerce / Vente Avec 800 Fcfa, Odile GNONWIN devient une entrepreneure accomplie

Avec 800 Fcfa, Odile GNONWIN devient une entrepreneure accomplie

Par Pesce Prudence Hounyo

La citation qui la décrit le mieux c’est «Une main de fer dans un gant de velours.»

Belle, rafraîchissante, douce et forte à l’image de son symbole, Odile GNONWIN a 26 ans. Elle est issue d’une famille polygame et a démarré avec 800 Fcfa. Aujourd’hui, elle est la promotrice de la marque NOREE et travaille à la transformation et la commercialisation du souchet communément appelé FIO. Elle est aussi et surtout dynamique. J’ai tout de suite eu le coup de foudre quand j’ai croisé son regard. Elle est jeune et a des perspectives pour sa vie et de l’ambition pour son pays… Ce n’est pas une équipe qu’elle dirige mais une famille. Sourire en coin, elle assume faire de la discrimination positive en préférant employer surtout les femmes. C’est sa manière d’aider à l’éradication  de la pauvreté féminine. Elle met un point d’honneur à trouver à faire aux femmes plus démunies.

A la rencontre de Odile GNONWIN, jeune entrepreneure béninoise qui prend tout doux ses marques...

Odile GNONWIN - Promotrice de NOREE

Odile GNONWIN, Promotrice de NOREE

Espace libre

Odile nous parle des souchets

Les souchets sont des noix tigrées qui sont naturellement sucrées. Ils ont plusieurs dénominations. Chez nous au Bénin on les appelle FIO ou AFIO, au Nigéria OFIO. En Côte d’Ivoire et au Burkina Faso, on les appelle TCHOGON. Au Niger, à coté, c’est ANTI et en anglais TigerNut. Nous nous sommes spécialisés et on s’est donné pour objectif de valoriser le souchet à travers le monde entier et spécialement en Afrique. J’ai réellement démarré l’activité en 2012, mais j’ai fondé ma marque en 2014 où j’ai commencé avec la transformation du souchet. Au départ, on était deux. Mais l’autre est parti, donc je suis actuellement seule pour NOREE. J’ai des collaborateurs et collaboratrices avec qui je travaille. Nous formons une équipe. Nous avons un même objectif et à cet effet, chacun travaille pour l’avancée de nos activités.

 

Les gens m’appelaient FIONON.

 

Ses débuts dans l’entrepreneuriat

Aller à l’entrepreneuriat ne m’a pas été suggéré par quelqu’un. C’est un choix qui vient de moi-même. C’est une passion depuis toute petite. J’aime être libre, être indépendante. J’ai toujours eu à cœur de faire quelque chose pour contribuer à l’émergence de mon pays et je déteste être sous quelqu’un. J’ai donc eu l’idée de m’assumer en démarrant un petit commerce, et ce depuis que j’étais en deuxième année d’université. On m’appelait FIONON parce que j’ai commencé à 21 ans à vendre les souchets. J’aime réellement ce que je fais parce que c’est vraiment une passion et même si ça n’a aucun rapport avec mes diplômes je m’y suis engagée. Aujourd’hui, la vente de souchets a pris une autre dimension. Même si l’entrepreneuriat n’est pas facile je m’y plais réellement.

Le choix du FIO est-ce un hasard?

Quand j’ai commencé le commerce du FIO, ça marchait et j’avais remarqué dans le temps que le souchet n’était pas valorisé. Egalement vu la vitesse à laquelle je vendais mon souchet, j’ai conclu à raison que beaucoup de gens l’adorent. Je voulais mener une activité génératrice de revenus tout en allant à l’université. J’ai alors demandé à ma tante de m’acheter des souchets. Je lui avais remis 800 Fcfa. Je mettais une partie dans la boutique de ma mère et j’amenais une partie à l’université. J’ai vite remarqué que mes condisciples aimaient énormément en consommer et mon stock finissait en moins de quelques minutes. Ma maman m’a proposé de le vendre en gros. J’ai commencé à acheter des sacs de souchets et j’ai recruté des dames dans le même temps. Elles venaient à la maison torréfier le souchet. Au fil du temps, je suis devenue grossiste de souchet.

Les souchets ont aussi des vertus pour notre santé. Ils sont très riches en fibres alimentaires. Lorsque nous prenons 100 grammes, il y a plus de 33 % de fibres. Ils facilitent la digestion. Ils sont riches en magnésium  et donc très bénéfiques pour les personnes en état de fatigue, les femmes enceintes, et les personnes âgées, etc. Le souchet réduit également la glycémie chez les diabétiques.

 

On ne va pas à l’école pour faire comme tout le monde.

 

Après réflexion, je me suis dit qu’on ne va quand même pas à l’école pour faire comme tout le monde. Il faut dire que cette activité se faisait par beaucoup de monde autour de moi. J’ai alors pris conscience de ce que dans mon environnement personne ne transformait le souchet. Je me suis dit qu’il faillait que je m’y mette et c’est comme ça que j’ai eu le déclic. Je voulais le transformer sous toutes les formes. On a commencé la transformation depuis 2014 et à cet effet nous avons installé notre centre. Aujourd’hui, nous avons plusieurs dérivés de souchets que nous proposons : la gamme farine avec plusieurs arômes (nature, à la banane plantain, au gingembre), des biscuits de souchets, des croquettes de souchets et la crème liqueur au souchet. Je tiens à préciser que nos produits sont analysés par la DANA et par la maison centrale de sécurité alimentaire.

Avec 800 Fcfa, Odile GNONWIN devient une entrepreneure accomplie : J’aime réellement ce que je fais parce que c’est vraiment une passion.Avec 800 Fcfa, Odile GNONWIN devient une entrepreneure accomplie : J’aime réellement ce que je fais parce que c’est vraiment une passion.Avec 800 Fcfa, Odile GNONWIN devient une entrepreneure accomplie : J’aime réellement ce que je fais parce que c’est vraiment une passion.

 

Nous sommes encore à l’étape embryonnaire.

 

La marque NOREE a bien une signification

NOREE pour montrer clairement notre spécialisation pour le souchet Noix Tigrée. Nous avons tiré NOREE de NOix tigREEs. Notre logo est assez évocateur. Le tigre y est représenté et a un aspect doux et fort pour exprimer la douceur du souchet et ses vertus.

Je n’ai reçu aucune aide ni des parents, ni d’organisations financières. Je me suis juste organisée et j’ai fait en sorte que les bénéfices qui ressortent des ventes ajoutées aux tontines que je fais çà et là soient réinvestis.

Notre centre de transformation des noix tigrées est doté de certains équipements dont un moulin pour moudre le souchet, des thermo-soudeuses, un séchoir, entre autres… Nous sommes encore à l’étape embryonnaire, mais ces équipements nous permettent de faire ce qu’il faut et de produire de façon continue.

 

Je préfère employer les femmes les plus démunies.

 

Où trouver NOREE?

Nos produits sont très présents au Bénin. On les retrouve dans plusieurs pharmacies et supermarchés à Porto-Novo, à Abomey-Calavi, à Parakou, à l’extérieur du Bénin dont le Burkina Faso et le Togo et la France notamment.

Nous participons énormément aux foires sur le plan nationale et sous-régional. Nous avons été au FESPACO, FOIRE SARA, FOIRE TOGO. Chaque fois que nous y participons les gens sont extrêmement intéressés par les produits. Et pour tout ça je travaille avec plus de dix employés. Ils sont sous différents types de contrats selon le cas. Mon équipe est à majorité féminine. Je préfère employer les femmes les plus démunies. Mon objectif n’est pas seulement de mettre en place une entreprise, c’est aussi d’aider à l’autonomisation des femmes surtout les moins nanties.

NOREE est situé au Bénin à Abomey Calavi, non loin de Tankpè Carrefour. Vous pouvez nous retrouver  sur notre site web également.

 

Entreprendre, ce n’est pas facile mais ce n’est pas non plus difficile.

 

Le mot du coach Odile

C’est vrai que tout le monde ne peut pas entreprendre, mais je dirais ceci : À toutes celles qui hésitent, je vous demanderai de commencer. Ce n’est pas facile, mais ce n’est pas non plus difficile. Il suffit de consacrer un peu d’amour à la chose. Et il ne faut pas choisir son idée d’entreprise en fonction de ce que fait telle personne ou telle ami(e). Il faut regarder au-dedans de soi et choisir ce qui vous branche. Pour celles qui ont déjà démarré comme moi, ce n’est pas facile surtout pour vous qui avez déjà une famille, je vous souhaite courage et détermination.

 Pesce HOUNYO

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter +d'infos