Accueil Art / Spectacle 3 points, le label qui mise sur le personnalisé, le chic et le stylé.

3 points, le label qui mise sur le personnalisé, le chic et le stylé.

Par Maëlla Séna Kassa Mbenga

Un nom atypique pour un talent tout aussi spécial. Quand elle parle de sa marque 3 Points, de son travail, de ses créations… elle n’a pas de mots. Il n’y aura jamais de mots assez justes pour expliquer la sensation que l’on a lorsqu’on parle de sa passion à mon avis.

Doriane Leet Cooper a 31 ans, elle est aussi talentueuse que belle. Ses créations coupent le souffle tellement ça en jette!

Elle a fait ses études de Fashion Design, de Textile et Merchandising à l’Université de Santa Monica à Los Angeles et a fait ses classes chez Ed Hardy et  ANA M en tant que Designer pour femme. Elle a également travaillé en tant que merchandiser au California Mart.

Doriane veut rester discrète et laisser son don parler à sa place. Mais ma chérie, comme dirait Cristina Cordula, c’est “MAGNIFAÏQUE” ce que tu fais. Tu ne pourras pas te cacher longtemps. Je vous laisse découvrir le génie.

VisezLaLune : Bonsoir Madame. 3 Points, qu’est-ce-que c’est?

Doriane LEET COOPER: 3 Points ouvre ses portes en Décembre 2016. Nos ateliers offrent du design, de la batisserie, de la broderie, et toutes nos pièces sont uniques.

VLL: Un nom atypique. Une signification particulière?

Doriane L.C.: 3 Points a plusieurs significations. C’est le mystère, la ligne droite, la continuité.

VLL: D’où vous vient cette passion, ce don pour la mode?

Doriane L.C.: Dès l’enfance, il y en a qui se sentent toujours différents. Je ne saurai l’expliquer. Mais l’une des façons d’exprimer ma différence c’était par le biais vestimentaire. Pour lancer un message. Cette passion vient surement de là. Vous dites que c’est un don…un don vient d’une force supérieure, inexplicable, que je me dois de respecter en le mettant en pratique.

VLL: Votre clientèle aujourd’hui, c’est qui?

Doriane L.C.:C’est la femme en général et occasionnellement l’homme et l’enfant.

 

VLL: Vous me disiez que vous dessinez les tenues souvent en fonction de la cliente. Comment on arrive à créer une tenue qui fasse ressortir la personnalité de quelqu’un?

Doriane L.C.:  C’est tout un ensemble. Quand la personne est en face de moi, il y a tout un méli-mélo dans ma tête, comme un état de transe. Son body language, sa façon de bouger, ses formes, son âge, la profondeur de son regard… il y a plein de choses qui rentrent en compte.

Un modèle 3 Points

VLL: Avez-vous déjà participé à des événements notables? Fashion-weeks, festivals, etc.

Doriane L.C.: 3 Points n’a pas encore participé à des fashion-weeks. Nous avons eu l’occasion de participer à deux événements majeurs : un concert au Grand Stade de l’Amitié et samedi dernier encore au salon du mariage “Nkuele” au Radisson Blu de Libreville où nous avons présenté six pièces.

 

VLL: Présentez-vous maintenant à nos lecteurs. Qui est Doriane LEET COOPER?

Doriane L.C.:  Je suis Doriane LEET COOPER. Je suis en couple depuis déjà deux ans avec un partenaire qui croit en moi, qui a cru en moi dès le départ et qui m’a toujours soutenue dans ma folie! Parce que la mode c’est quand même une folie hein! J’ai étudié le Fashion design/Textile/Merchandising en Californie. Et je décide de rentrer au Gabon en Novembre 2015.

VLL: Où peut-on trouver vos créations?

Doriane L.C:Nous avons une page Facebook. Mais il est préférable de se rendre sur place et de prendre rendez-vous au +241 02 76 89 32 ou par WhatsApp au 001 424 362 61 53 .

 

VLL: Le secteur de la mode est pas mal concurrentiel, qu’est qui fait votre originalité?

Doriane L.C.: C’est vrai que notre monde est concurrentiel. Ce qui me démarque, c’est certainement que je n’essaie pas de me mettre en concurrence. Je reste fidèle au “papillon” de mon ventre. Je sais pas comment vous le dire, mais je reste fidèle à ce que je ressens. C’est ma tête qui dirige mon pinceau en fait. J’essaie pas de voir ce que font les autres. J’essaie vraiment de sortir et d’écouter ce que je ressens au plus profond de moi, dans mes entrailles. C’est ce que je ressors sur un pinceau. Voilà,  le soir je vais m’en dormir, je vais rêver d’une robe, le lendemain il faut que je la fasse. C’est comme ça que sortent mes idées. C’est pour ça que j’évite à la limite de regarder les magazines et de voir ce qu’un tel ou un tel autre fait. Je touche la matière, le tissu… je sais pas! Quand je vous dis que c’est de la folie, c’est de la folie! Je me souviens qu’une cliente m’a dit un jour que je travaille avec les esprits. (Rires)

VLL: Des projets à venir? Dites-nous tout.

Doriane L.C.: Des projets, j’en ai tellement. L’un de mes plus grands projets serait de créer un textile. Du textile “made in Gabon”. Une usine de textile et pourquoi pas une école de talents. Pas que des talents dans la mode, mais tous les domaines artistiques. L’art commence à être reconnu mais n’est pas encore assez valorisé dans notre pays. Ce qui est dommage! Parce que pour moi, l’art est ce qu’il y a de plus vrai. On devrait vraiment le valoriser. Je pense qu’on serait éblouis par tout ce qui peut en sortir. Il y a beaucoup de gens qui ont du talent mais qui ne savent pas le ressortir. “Nous avons tellement de personnes talentueuses et l’art est ce qu’il y a de plus vrai.” Ça c’est ma phrase et c’est vrai.

Un couple habillé par 3 Points

VLL: Un mot de la fin pour la jeunesse africaine? Quelque chose pour les convaincre à se lancer comme vous dans l’entrepreneuriat et à vivre de leur passion.

Doriane L.C.:Si on ne vit pas de nos passions, on ne vit presque pas. On a toujours ce sentiment d’inachevé. Il faut aller les chercher et ne jamais lâcher, malgré les difficultés.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter +d'infos