Accueil Communication / Multimédia Axel Merryl : youtubeur, influenceur et un avenir prometteur.

Axel Merryl : youtubeur, influenceur et un avenir prometteur.

Par Maëlla Séna Kassa Mbenga

Actuellement à Dakar au Sénégal pour y poursuivre ses études en télécommunications, Axel Merryl SOFONNOU, connu sur les réseaux sociaux comme Axel Merryl, est un jeune comédien qui nous vient du Bénin. Il ne manque pas d’humour. Vous avez déjà dû recevoir l’une de ses vidéos, au moins une fois, sur WhatsApp, ou alors vu un partage de ses sketchs sur Facebook.

C’est facile, il est identifiable à son accent prononcé, qu’il porte fièrement d’ailleurs. Cet accent qui ajoute au coté drôle de ses productions. Il est l’étoile montante de l’humour bien de chez nous.

Commencée aux cotés de Jojo le comédien, c’est désormais en solo qu’il tente de faire évoluer sa “carrière” d’afro-vineur.

Actuellement en pleine promotion de son tube “Kirikou n’est plus petit” en featuring avec Jojo le comédien et AMR, il a bien voulu m’accorder une minute. Entretien avec un digne fils de l’Afrique.

 

VisezLaLune : Bonsoir Monsieur. Contrôle d’identité ! Qui se cache derrière le comédien?

Axel Merryl SOFONNOU: Bonsoir. Déjà moi c’est Axel Merryl SOFONNOU. Mon nom de youtubeur c’est Axel Merryl. Je suis en Master II Télécom à l’ESMT de Dakar. Je suis dans cette ville depuis 5 ans pour mes études.

 

Axel Merryl SOFONNOU

VLL: Youtubeur au 100 000 vues, comment tout cela a-t-il commencé?

Axel Merryl S.: Au départ, j’étais plus sur Facebook. Ensuite, j’ai ouvert ma chaîne YouTube. Tout a commencé quand j’ai ressenti le besoin de faire des vidéos. Parce qu’il faut le dire j’aime bien tout ce qui est caméra et autre… et j’aime bien me produire aussi. J’ai voulu commencer avec mes propres moyens. J’ai essayé et les gens ont accroché. J’enregistre une centaine de mille d’abonnés mais j’espère encore plus.

 

VLL: Cette célébrité a-t-elle changé quelque chose dans votre vie?

Axel Merryl S.: Non, cette célébrité n’a rien changé dans ma vie. Au contraire! Si ça a changé quelque chose c’est seulement le fait que les gens me reconnaissent dans la rue. On m’écrit pour me soutenir. A part ça, je reste le même. Je reste la même personne.

 

VLL: En Europe et même ailleurs, youtubeur est désormais un métier. Vivez-vous de votre art?

Axel Merryl S.: A vrai dire, je ne vis pas encore de mon art. Le fait d’être dans un pays qui n’est pas le mien constitue un frein je pense. Je suis béninois, je vis au Sénégal, le marché est pris par les autochtones. C’est un peu difficile que YouTube paie en Afrique. C’est à peine si j’arrive à faire des spectacles. Mais il y a pas mal de choses à venir.

 

VLL: Avec le succès que vous connaissez, avez-vous été approché par les professionnels de la comédie? Avez-vous vous même des projets dans ce sens?

Axel Merryl S.: Je n’ai pas encore été approché par des professionnels de la comédie. Ils sont sûrement occupés par la gestion de leur propre carrière à eux. Mais moi même j’ai quelques projets. Si Dieu le veut ça se réalisera.

 

VLL: J’ai lu quelque part que Jojo le comédien et vous aviez commencé ensemble. Les relations entre vous sont elle toujours les même alors que chacun vole désormais en solo?

Axel Merryl S.: Josué et moi on est toujours ensemble. On a même des spectacles qui sont programmés pour certains pays. On avait déjà anticipé cette séparation en commençant à faire des vidéos solos. On savait que nos études nous auraient certainement séparés. Donc on a voulu prendre les devants et habituer les spectateurs déjà à ne plus nous voir jouer ensemble. Sinon, il y a Axel Merryl et il y a Jojo le comédien et il y a aussi Axel et Josué. C’est trois entités différentes.

 

VLL: En plus des sketchs vous parodiez beaucoup: MHD, Aissa, Kirikou… Cela ne fâche pas ces personnes, non?

Axel Merryl S.: Parodier c’est mettre en valeur le son de l’auteur. Donc non, je ne m’attire pas la colère de ces artistes. Par contre “Kirikou n’est plus petit” est une création originale. C’est un son que j’ai écrit avec mon beatmaker Cheetah Boy. On a imaginé le beat et on l’a fait avec des instruments traditionnels. J’ai posé dessus avec Josué et une amie.

 

VLL: Derrière le youtubeur, se cacherait-il un businessman? Un projet en gestation?

Axel Merryl S.: Certaines personnes ne voient que le youtubeur, l’humoriste. Elles ne savent pas ce qui se cache derrière. Je peux vous dire qu’il y a pas mal de choses qui se cachent dans ma tête. Le businessman c’est mon coté un peu caché. Je vais pas trop en parler je préfère que vous le découvriez de vous même.

 

VLL: Quel est votre plus grand souhait en tant que youtubeur africain?

Axel Merryl S.: Mon plus grand souhait est de sortir l’humour africain de l’Afrique.  Pas juste sortir, mais égaler l’univers YouTube de l’Europe et des Etats Unis. C’est-à-dire avoir à peu près le même schéma que chez eux. Là bas c’est tellement développé. Alors qu’ici non. J’ai envie d’atteindre ce niveau et hisser la barre plus haut en Afrique. Le frein c’est que les internautes n’ont pas très souvent une connexion fiable et craignent que leur connexion s’épuise vite. Il faut donc donner cette confiance aux abonnés. Les convaincre de nous rejoindre sur YouTube, de s’abonner et de soutenir ce que nous faisons pour pouvoir égaler les européens et américains qui en ont fait un véritable métier.

 

VLL: Un mot aux jeunes africains qui rêvent aussi de gloire mais hésitent encore à se lancer pleinement dans leurs domaines de compétence?

Axel Merryl S.: Il y a des personnes qui me demandent des conseils pour commencer des vidéos. Je ne comprends jamais ces personnes. Si j’avais demandé des conseils je n’aurai jamais cette originalité que j’ai aujourd’hui. Il faut faire ce qu’on veut et non ce que les autres ont fait. Il faut juste se lancer sans regarder ailleurs. Il faut juste se lancer. On n’y perd rien. C’est ça le secret.

Merci Axel Merryl de garder la tête sur les épaules et de m’avoir accordée cette belle entrevue. Il ne me reste qu’à vous souhaiter d’avoir une véritable carrière dans ce domaine et que votre rêve de hisser votre art au niveau des pays dit développés se réalise.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter +d'infos