Accueil L'Instant Coaching 5 activités génératrices de revenus pour ne plus dépendre des autres.

5 activités génératrices de revenus pour ne plus dépendre des autres.

Par Maëlla Séna Kassa Mbenga

Vous avez fini de vous lamenter et de trouver des prétextes au chômage. L’Etat le système, les entreprises ne vous emploient pas? Devenez patron de vous-même! Voici en fonction des réalités africaines et surtout gabonaises (car territoire encore non exploré) des activités génératrices de revenus négligées mais qui rapportent des revenus considérables aux frères venus des autres pays africains.

1. Fumage de poisson.

Ici, le plus connu reste le maquereau. Quoi? Vous ne savez pas comment fumer ce poisson comme les béninoises et togolaises? Aucun problème, regardez l’article “comment fumer le maquereau?”

Cette activité, loin d’être dégradante ou humiliante présente l’avantage de ne pas demander un gros investissement au départ et nourrit son homme à condition d’être un vrai commerçant, c’est-à-dire ne pas confondre chiffre d’affaires et bénéfices.

Avec au départ, l’achat d’un carton qui oscille autour de 18.000 Fcfa, le bénéfice net varient entre 5 à 10.000 Fcfa. Oui, vous ne rêvez pas! Si vous ne pouvez pas vous promenez avec votre marchandise sur la tête toute la journée, faites une table devant votre maison où vous exposerez vos articles.

2. Coiffure à domicile.

Vous avez un don pour la coiffure? Pourquoi attendre d’être embauché dans un salon ou remettre l’exercice de votre don à quand vous aurez votre propre salon? Achetez le matériel nécessaire: quelques peignes, même deux paquets de mèches et de l’argent pour le transport et hop, c’est parti! Commencez avec vos voisines, vos amis, vos contacts téléphoniques. Si vous êtes sur un réseau social n’ayez pas honte, diffusez votre annonce dessus, dans des groupes sans cesse jusqu’à ce que vous ayez un carnet d’adresse garnis! Cela vous évite un loyer, l’électricité…(n’est-ce-pas génial ça?) Avec une moyenne de deux clientes par jour (selon votre rapidité d’exécution) vous pourrez avoir jusqu’à 30.000 Fcfa/jour.

3. Couture à domicile.

C’est l’activité du moment! Loin des “coupe-coupe” qui se baladent avec leur machines à l’épaule pour des retouches, vous vous positionnez pour confectionner des tenues en plus des retouches. Vous avez appris la couture dans un centre de formation? Les ateliers qui sont aux mains des expatriés (il faut se le dire) rechignent à vous trouver de la place. Pensez à offrir vos services directement au client chez lui. Il faut pour cela au minimum une machine à coudre. Il existe des établissements de micro crédits ou des systèmes de financements participatifs qui pourront vous aider à vous lancer. N’est-il pas dit que celui qui cherche trouve? N’hésitez plus, lancez-vous! Pactole estimé par jour: 25.000 Fcfa.

4. Revente de friperie/fins de série.

Il n’y a pas de sous-métiers, il n’y a que des sottes gens! Les expatriés qui sont dans ce secteur ne se plaignent pas. Pourquoi? Parce qu’ils y trouvent leur compte. Tout simplement. Allez vers eux, abonnez-vous à eux, de sorte que lorsqu’ils ont de l’arrivage, vous soyez informés en premier. Vous allez prendre les meilleurs tenues et revendez-les chez vous, avec une petite marge dessus. Vous n’avez pas conscience du nombre de personnes qui peinent à aller au marché “fouiller” la friperie.

5. Crèche à domicile.

Vous avez un bon rapport à l’enfant? Ou bien vous avez un diplôme dans le secteur de la petite enfance? Votre maison est confortable, propre, chaleureuse et accueillante? Pourquoi ne pas proposer de faire du gardiennage? Les femmes actives dans vos alentours ont du mal à laisser leurs enfants à des nounous inconnues, ce marché est à votre portée. Proposez vos services. Vous gardez leurs enfants pour en moyenne 30.000 Fcfa par enfant et par mois. Vous pouvez convenir ensemble des options tels que la préparation du goûter, des horaires de gardiennage… Si les enfants sont en âge d’aller à l’école, proposez de les récupérer dès la sortie de l’école et de les garder en soirée (pour les parents aux horaires complexes).

Ces activités sont des exemples parmi tant d’autres. Vous pouvez en créer vous-même en fonction des besoins récurrents de votre environnement immédiat. Les start-up se créent à partir des problèmes récurrents de la population. Soyez à l’écoute de votre environnement. Remarquez ce qui lui manque et proposez-le!!!

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter +d'infos